Catégories
A la Une

Koh Tao : l’enfer du décor

Jusqu’au 15 septembre 2014, le nom de Koh Tao n’évoquait rien d’autre que des plages paradisiaques, et un endroit bien connu des amateurs de plongée sous-marine.

Jusqu’au 15 septembre 2014, le nom de Koh Tao n’évoquait rien d’autre que des plages paradisiaques, et un endroit bien connu des amateurs de plongée sous-marine.

Aujourd’hui ce n’est plus tout à fait la même chose : Koh Tao existe toujours et reste un endroit pacifique très fréquenté par les touristes, mais le nom est aussi devenu un synonyme de la résurgence d’un coté sombre de la Thaïlande.

Un coté que les touristes n’ont généralement pas l’occasion de rencontrer au cours de leur séjour en Thaïlande, qui n’a d’ailleurs pas du tout la réputation d’être un pays dangereux.

Un coté violent et corrompu, où l’application de loi est l’apanage d’une police qui fait parfois preuve de plus de zèle pour tabasser les suspects, que pour rechercher les vrais coupables.

Le tout relayé par la puissances des média sociaux, qui peuvent facilement transformer un fait divers en buzz planétaire en quelques heures.

Quatre morts en moins de six mois

Au total ce sont quatre étrangers qui sont décédés sur l’île depuis le mois de septembre, mais à chaque fois dans des circonstances  très différentes.

Le dernier décès en date a eu lieu le 21 janvier 2015: une jeune touriste britannique âgée de 23 ans a été retrouvée morte dans son bungalow. La nouvelle a rapidement fait le tour du monde, et a aussitôt été associée au double meurtre de deux touristes, eux aussi britanniques, au mois de septembre 2014.

Christina Annesley qui était arrivé du Royaume Uni quelques jours plus tôt, est pourtant probablement décédée de manière accidentelle, après avoir absorbé une surdose de médicament anti-douleur mélangés avec de l’alcool.

L’autopsie a en effet révélé que son corps ne présentait aucune trace de violence.

Un Français suicidé les mains attachées dans le dos

Mais les choses sont beaucoup moins claires en ce qui concerne le décès d’un touriste français survenu le 1 janvier.

Dimitri Povse, 29 ans, a été retrouvé pendu avec les mains attachées dans le dos dans son bungalow : la police a pourtant retenu la thèse du suicide, jugée très improbable par plusieurs experts.

Un double meurtre très médiatisé

Mais le plus grave est sans doute le meurtre sauvage à l’arme blanche sur une plage de Koh Tao en septembre dernier de Hannah et David Miller Witheridge.

kohtaoside

Les corps de David Miller, 24 ans, et Hannah Witheridge, 23 ans, avaient été découverts le 15 septembre à l’aube sur une plage de Koh Tao, battus à mort avec un gourdin et un ustensile de jardin.

Après des semaines d’enquête, la police thaïlandaise (qui a négligé de boucler l’île après avoir découvert le meurtre) a arrêté deux jeunes travailleurs migrants originaire de Birmanie.

Mais les deux jeunes hommes âgés de 21 ans ont maintenant rétracté leurs aveux, en déclarant qu’ils ont été torturés pendant les interrogatoires.

L’affaire a eu un retentissement considérable dans les médias, car jamais auparavant l’île de Koh Tao n’avait été associée à un endroit dangereux.

Des morts anonymes

Pourtant au cours des 12 derniers mois 362 Britanniques sont morts en Thaïlande, beaucoup plus qu’en France, qui attire pourtant près de 20 fois plus de touristes britanniques que la Thaïlande.

Mais ceux là sont des morts anonymes, accidentés de la route pour la plupart, et ils n’arrivent pas sur le radar des médias, ou des réseaux sociaux.

Cette mortalité anormalement élevée n’est pas lié au crime, mais serait plutôt le résultat des caractéristiques démographiques des touristes qui visitent la Thaïlande (plus jeunes que la moyenne), combiné au fait que la Thaïlande est un des pays les plus dangereux au monde en matière de sécurité routière.

Statistiquement, vous avez beaucoup plus de chances de  mourir dans un accident de voiture, ou de moto, en Thaïlande, que de vous faire poignarder sur une plage. Mais l’effet de loupe des médias, et surtout des réseaux sociaux, pourrait faire croire qu’il en est autrement.

L’affaire très médiatisée des meurtres de Hannah et David Miller Witheridge semble aussi illustrer les problèmes que rencontrent la Thaïlande lorsqu’il s’agit d’enquêter sur des meurtres, en particulier ceux qui impliquent des étrangers.

La mafia locale ?

Il existe plusieurs théories circulant sur Koh Tao à propos de qui a tué Witheridge et Miller. La plupart mettent en cause des hommes associés à une famille thaïlandaise dominante sur l’île, une de celles qui gèrent plusieurs écoles de plongée, clubs et bars.

La police locale a pourtant a priori exclu la possibilité qu’un Thaïlandais puisse être coupable, orientant immédiatement ses recherches vers d’autres touristes, ou des travailleurs birmans présents sur l’île.

Une arrestation d’un routard qui avait rencontré le couple la vieille du meurtre a eu lieu, rapidement suivie d’une mise hors de cause.

Ensuite la police s’est dirigée vers la communauté des travailleurs immigrés birmans illégaux, qui comme dans tous les centres touristiques les plus populaires de la Thaïlande, effectuent les travaux les plus pénibles et sont souvent maltraités par leur employeur thaï.

Une culture d’impunité

Mais les deux jeunes birmans qui avait avoué le crime dans un premier temps, ont depuis rétracté leurs aveux, en déclarant qu’ils ont été torturés pendant les interrogatoires.

Enfin le Premier ministre, le général Prayuth Chan-ocha a mis en cause le port du bikini par la victime, suggérant que les touristes devaient être de préférence laides pour être en sécurité.

Une remarque qui frappa par son sexisme et sa xénophobie, qui fût aussitôt suivie d’excuses de la part du général.

Mais le mal était fait et soudain la Thaïlande n’était plus seulement le pays du sourire, mais aussi un pays où le pire peut très rapidement arriver si on a par malheur affaire au coté obscur du pays, ou à sa police ou sa justice.

Cette impression repose aussi sur le fait qu’il existe une certaine culture de l’impunité en Thaïlande : c’est à dire la facilité avec laquelle les riches, puissants et ceux qui portent un uniforme peuvent littéralement se sortir de n’importe quelle situation sans être inquiétés par la justice.

Olivier Languepin

Par Olivier Languepin

Journaliste basé à Bangkok depuis 2006. Rédacteur en chef de thailande-fr.com.

3 réponses sur « Koh Tao : l’enfer du décor »

Alors pourquoi continues tu à vivre en thailande au lieu de rentrer dans ton pays puisque c’est si nul que ça ???

Cela me fait bien rire le post de Duncan avec ses PREJUGES. Lui un expat . LOL…Non, dans tout pays, il y a du bon et du moins bon, il faut garder l’ esprit critique sans tomber dans un manicheisme debile! …Certes, en Thailande , il y a des progres `a faire concernant les Droits, la corruption etc…mais non, on ne chope pas le cancer `a chaque fois qu’ on mange , on ne se fait pas arnaquer `a chaque coin de rue, `a moins de frequenter les ladybars et autres lieus `a embrouille 🙂

On voit bien que celui qui a redige cet article n’habite pas en Thailande.
Nous sommes en 2017 et j’y vis depuis 19 ans dont 16 ans sur Phuket, 1 an sur Koh Tao et 1 an sur Samui.
La police et le gouvernement ne diffusent JAMAIS les donnees reelles sur les morts en Thailande pour ne pas effrayer les touristes qui apportent de l’eau au moulin thailandais (comprendre : les devises).
Ce pays est un danger permanent, principalement sur les routes par des Thailandais saouls (qui ne supportent pas l’alcool, une deformation genetique chez les Asiatiques) mais aussi par les arnaques quotidiennes (locations de vehicules, jet-skis, …) qui finissent souvent en drames et dont la police inefficace mais corrompue touche un pourcentage en dehors des regards.
Hormis le sourire, bien des horreurs se cachent derriere ces visages souriants plus concernes par votre argent que votre bien-etre.
Un conseil : evitez la Thailande (surtout que la nourriture y est devenue un vrai poison bourré d’OGM, de MSG (monosodium glutamate), d’huiles de fritures trop vieilles et cancerigenes, et de légumes venant principalement de Chine !!!!
Vous etes prévenus !!

Laisser un commentaire