Catégories
Entreprises

Le plan de restructuration de Thai Airways approuvé sur fond de corruption

Gangrenée par la corruption, une gestion désastreuse et les abus de son personnel, Thai Airways affiche un passif total de 350 milliards de bahts.

La compagnie aérienne nationale de Thaïlande, qui affiche un passif total de 350 milliards de bahts (environ 9,5 milliards d’euros) fait face à l’un de ses plus grands défis de ses 60 ans d’existence.

Le tribunal central des faillites de Bangkok a décidé hier que la compagnie aérienne pouvait poursuivre son plan de réhabilitation de sa dette.

Le plan devrait être élaboré au début de l’année prochaine pour approbation par le tribunal et les créanciers de Thai Airways. Pour cela il faudra l’aval des détenteurs d’au moins 50% de la dette de la compagnie aérienne.

La compagnie aérienne avait fait défaut sur des prêts et obligations totalisant 85 milliards de bahts, soit 33,1% de son actif total, selon son dernier communiqué daté du 22 juillet.

Elle a fait état d’une perte nette de 28 milliards de bahts au cours du premier semestre de cette année, soit quatre fois plus que les 6,44 milliards de bahts enregistrés à la même période il y a un an.

Une gestion désastreuse gangrenée par la corruption

Gangrenée par la corruption, une gestion désastreuse et les abus de son personnel, Thai Airways devra entièrement se réformer pour survivre, tandis que le tribunal central des faillites de Bangkok approfondit son examen des comptes de la compagnie aérienne.

Les conclusions de l’enquête préliminaire sur la faillite de Thai Airways sont encore partielles, mais elles révèlent déjà la présence d’une corruption massive et généralisée au sein de la compagnie aérienne thaïlandaise.

419 jours d’heures supplémentaires par an

De plus, les droits des travailleurs surprotégés ont eu pour conséquence des abus à grande échelle.

Deux milliards de bahts ont été enregistrés dans les résultats financiers de 2019 comme heures supplémentaires pour les employés de la réparation et de la maintenance.

Un employé a réclamé 2,95 millions de bahts (94 000 $) pour avoir travaillé 3 354 heures, soit 419 jours, d’heures supplémentaires.

C’est plus du double du plafond d’heures supplémentaires de Thai Airways qui est de 1500 heures. 

Il y avait 567 employés de réparation et d’entretien qui ont dépassé ce plafond en 2019.

Lire aussi Une corruption massive à l’origine du naufrage de Thai Airways – Entreprises – Thailande Info

https://www.thailande-fr.com/entreprises/106822-une-corruption-massive-a-lorigine-du-naufrage-de-thai-airways#ixzz6Y6M2O5Ii
Follow us: @thailandefr on Twitter | thailandefr on Facebook

Par Olivier Languepin

Journaliste basé à Bangkok depuis 2006. Rédacteur en chef de thailande-fr.com.