Les conclusions de l’enquête préliminaire sur la faillite de Thai Airways sont encore partielles, mais elles révèlent déjà la présence d’une corruption massive et généralisée au sein de la compagnie aérienne thaïlandaise.

Le rapport d’enquête et ses conclusions ont été remis mardi au ministère des Finances, le principal actionnaire de la compagnie aérienne nationale thaïlandaise, autrefois publique, et à présent privatisée.

2,6 milliards de bahts de pots-de-vin

Le rapport revient notamment sur l’achat de 10 appareils Airbus A340-500 et A340-600 au début des années 2000, acquis dans le but de développer plusieurs destinations vers les Etats-Unis.

L’achat et l’exploitation de ces avions ont entraîné des pertes d’au moins 62,8 milliards de bahts (2 milliards de dollars) selon le rapport, qui mentionne également l’existence de preuves de pots-de-vin d’au moins 2,6 milliards de bahts versés à des politiciens, des responsables et des dirigeants de Thai Airways.

«Une fois en service, Thai Airways a subi des pertes depuis leur vol inaugural de Bangkok à New York en juillet 2005 jusqu’à leur déclassement en 2013 et ils restent un fardeau pour les coûts de maintenance, même aujourd’hui»

Thaworn Senneam, vice-ministre des Transports

Outre l’accord Airbus, un écart de prix de 589 millions de bahts dans les contrats de location simple de huit Boeing B787 a également été observé.

Le panel estime que l’écart de prix a été utilisé pour canaliser quelque 7,2 milliards de dollars de pots-de-vin versés par Rolls-Royce via des intermédiaires à des fonctionnaires et des dirigeants de la compagnie aérienne.

419 jours d’heures supplémentaires par an

De plus, les droits des travailleurs surprotégés ont eu pour conséquence des abus à grande échelle.

Deux milliards de bahts ont été enregistrés dans les résultats financiers de 2019 comme heures supplémentaires pour les employés de la réparation et de la maintenance.

Un employé a réclamé 2,95 millions de bahts (94 000 $) pour avoir travaillé 3 354 heures, soit 419 jours, d’heures supplémentaires.

C’est plus du double du plafond d’heures supplémentaires de Thai Airways qui est de 1500 heures. 

Il y avait 567 employés de réparation et d’entretien qui ont dépassé ce plafond en 2019.

En raison d’une gestion bâclée et de la corruption, Thai Airways a enregistré des pertes nettes pendant sept des dix dernières années.

 La compagnie aérienne a enregistré une perte nette de 28 milliards de bahts pour le premier semestre 2020, soit 4,4 fois plus qu’il y a un an.

Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

7 replies on “Une corruption massive à l’origine du naufrage de Thai Airways”

  1. Et ca vous etonne ?
    Dans tous les domaines en TH .c est pareil
    Travaux publics
    police …etc
    Mais ne croyez pas qu ailleurs ce soit pas pareil
    Un peu moins …. mais
    Sauf peut etre en Scandinavie
    Les Th sont peut etre en haut du classement ?

  2. Oui, vous avez parfaitement raison, mais en TH. c’est vraiment partout

  3. hé les gars !! ont parle de la Thaïlande ou la corruption est l’ADN du pays Comme le fromage la baguette et vin rouge en France ..MDR

  4. Oui la corruption existe partout mais en Thaïlande ce qui surprend c’est la corruption que je qualifie « de proximité ». Par exemple un policier vous arrête et vous verbalise pour défaut de permis international (3 mois 1/2 pour le recevoir au lieu de 6 semaines…) jusque-là c’est normal sauf quand il vous demande la moitié de la somme et ne vous délivre pas de justificatif vous évitant de prendre un PV pour le même motif durant 3 jours… .
    Il n’en reste pas moins que le Thaïlande est un très beau pays

    1. Bonjour, j’ai vécu plusieurs années à Bangkok avec un statut relativement protégé et sans voiture… mais en revanche, en Côte d’Ivoire j’avais connu très exactemement ce que vous décrivez, car j’avais alors le statut de coopérant, c’est à dire de vache à lait, rançonnable à merci. C’était toujours pour des infractions que je n’avais pas commises : pas marqué le stop, pas clignoté, etc… Mais le policier africain est assermenté, n’est-ce-pas ? Et, à la différence des flics français (cf. Adama Traoré et autres affaires) sa parole là-bas ne saurait être mise en doute !
      Mais voilà, en France il y a quelques années, j’ai vu un contrôleur de la SNCF glisser discrètement dans sa poche et sans autre forme de procès-verbal, 50 euros remis par un voyageur africain qui était monté dans le TGV Paris-Lyon avec toute sa suite, soit une demi-douzaine de personnes. Du coup, je m’abstiens de critiquer ce genre de corruption à l’étranger, sachant qu’elle est désormais introduite de la sorte dans mon propre pays.
      Pour en revenir à Bangkok, un bakchich très modique, assimilable à un bon pourboire, avait facilité le dépannage de ma ligne téléphonique dès la première heure, au lieu d’un ou deux jours plus tard : je qualifie cela de “corruption efficace”… 555 ! comme l’écriraient les thaï.

  5. Bonjour,
    Très beau pays,mais très pollué à présent, très sale en beaucoup d’endroits,notamment les plages (qui sont bien nettoyées pendant la saison estivale ,puis abandonnées plusieurs mois.).Et je ne parle pas de l’arrière pays,avec ses décharges sauvages partout.Je vis à Krabi pour le constater tous les jours.

  6. Et ben moi je suis pas sûr que ce soit de la corruption ! Ici tout service, toute prestation se monnaie et se paie.. L’attitude vis à vis de l’argent n’est pas la même que pour nous. Nous, occidentaux, pensons à l’épargne, au plan, au .. futur. Ici non. Il suffit de voir dans les foyers comment l’argent est dépensé.. tout pour maintenant, et quand il y en a plus ils empruntent, voir même emprunte pour rembourser les emprunts. Le problème de la Thaie est celui de tout un pays.. La Thaie était quand même la compagnie nationale, alors les pots de vins ont été payés très haut dans la hiérarchie de l’état.. Y’aura-t’il des sanctions ?
    Non … mais encore un xième plan d’assainissement. En tout cas la Thaie ne disparaîtra pas car elle est l’image du pays.. tout sourire mais rongé par la mal-gouvernance.

Comments are closed.