Catégories
Tourisme

Voyage en Thaïlande : nouveau record battu avec 30 millions de touristes

Le succès enregistré par le tourisme en Thaïlande n’a pas que des avantages : il se traduit par une forte dégradation environnementale de certains sites touristiques, en particulier de la faune sous marine et des plages.

L’année dernière la Thaïlande avait déjà manqué de très peu le seuil des 30 millions de visiteurs, mais cette année il a été franchi dès le début du mois de décembre.

Pourtant le tourisme en Thaïlande avait été affecté  à partir du mois d’octobre par la période de deuil de 30 jours décidée à la suite du décès du roi Bhumibol Adulyadej le 13 octobre dernier.

Mais apparemment la fin de cette période suivie d’un retour à la normale pour la plupart des activités touristiques a permis un reprise rapide des arrivées touristiques, en particulier en provenance de Chine

Et ce n’est pas sans doute pas complètement un hasard, le 30 millionième touriste à se rendre en Thaïlande, est arrivé sur un vol en provenance de Guangzhou.

Mme Huang Junyi, qui a atterri à l’aéroport Suvarnabhumi de Bangkok en provenance de Guangzhou, en Chine, le 5 décembre 2016, a été récompensée par la TAT comme la «visiteuse la plus chanceuse de Thaïlande en 2016», selon les termes de l’agence gouvernementale de promotion du tourisme qui lui avait réservé une cérémonie d’accueil spéciale.

A cette occasion M. Yuthasak Supasorn, gouverneur de l’Autorité du tourisme de Thaïlande (TAT) a déclaré:

«Cette année a été une année exceptionnelle pour le tourisme en Thaïlande, comme en témoigne le grand nombre de visiteurs. Nous avons atteint les 30 millions et la haute saison vient de commencer.”

Mme Huang a reçu comme récompense deux billets en classe économique vers la Thaïlande à partir de sa destination d’origine, qui sont valables pendant un an.

Elle recevra également un bon pour un séjour de cinq nuits dans un hôtels de luxe à Bangkok, Pattaya ou Hua Hin, ainsi qu’un téléphone mobile avec une carte SIM 4G et sept jours d’utilisation d’Internet, et un certificat de ” visiteur le plus chanceux de Thaïlande”.

Elle a également reçu un transfert exclusif en limousine de l’aéroport jusqu’à son hôtel à Bangkok.

Le Tourisme en Thaïlande
Create bar charts

La locomotive chinoise

Le nombre de touristes chinois visitant la Thaïlande a été multiplié par dix au cours de la dernière décennie, en grande partie grâce à la croissance économique en Chine, et à une promotion touristique très agressive.

La Chine est devenu le premier marché source de la Thaïlande, et de loin celui qui a enregistré la croissance la plus rapide.

En 2015, la Thaïlande a attiré 7,9 millions visiteurs chinois, générant plus de 376 milliards de baht en chiffre d’affaires.

Compte tenu du dynamisme du tourisme en Thaïlande au mois de décembre, il est très probable que l’année 2016 se termine avec un nouveau record proche des 32 millions de visiteurs.

Toutefois au cours d’une conférence de presse au FCCT le 16 novembre dernier Mme ‎Kobkarn Wattanavrangkul, la ministre du tourisme et des sports s’est défendue de vouloir rechercher uniquement une performance en terme de chiffres.

“Le plus important pour nous maintenant ce n’est pas de se focaliser sur un chiffre, ou sur un objectif en terme de quantité, mais de mettre l’accent sur le qualitatif. C’est en fonction de cet objectif que nous avons décidé de mettre un terme aux “zéro dollar tours” en provenance de Chine”

La présentation de Mme ‎Kobkarn Wattanavrangkul entendait aussi mettre l’accent sur le développement du tourisme dans les villes moyennes et petites pour favoriser une économie locale et plus respectueuse de l’environnement.

“Notre objectif est aussi de développer les petites entreprises locales liées au tourisme pour permettre à la nouvelle génération de rester dans leur ville natale sans avoir besoin d’aller à Bangkok ou de partir à l’étranger.”

Problèmes environnementaux

Le succès enregistré par le tourisme en Thaïlande n’a pas que des avantages : il se traduit par une forte dégradation environnementale de certains sites touristiques, en particulier de la faune sous marine et des plages.

Récemment  le Département thaïlandais des parcs nationaux, de la faune et de la conservation des plantes (DNP) a annoncé  la fermeture au public pour une durée indéterminée l’île de Koh Tachai dans la province de Phang Nga en raison des effets négatifs du tourisme sur l’environnement, et de 14 autres sites de plongée dans le sud de la Thaïlande.

De plus en plus de spécialistes, notamment de l’environnement, appellent à un développement d’un tourisme plus responsable, et soulignent que la promotion du tourisme en Thaïlande a visé la quantité plutôt que la qualité.

Par Olivier Languepin

Journaliste basé à Bangkok depuis 2006. Rédacteur en chef de thailande-fr.com.