Posted inA la Une, Edito

La République des minables

La surenchère démagogique de nos gouvernants fait toujours peine a voir, elle n’a rien eu de nouveau ou d’original cette année, mais force est de constater qu’elle a atteint en 2012 des sommets. En Thaïlande les subventions absurdes pleuvent, et en France c’est la continuité dans l’immobilisme…

Posted inExpatriation

Enquête sur l’expatriation des Français

Qui sont-ils ces quelques deux millions de Français qui ont décidé de quitter la France ? Des « évadés fiscaux » comme le prétend le gouvernement, ou tout simplement des Français curieux, partis avec l’envie de découvrir de nouveaux horizons culturels et professionnels. Un sondage réalisé tous les deux ans par la MFE permet de se faire une idée plus précise…

Posted inA la Une, Immobilier

Nouveau tour de vis fiscal pour les expatriés en Thaïlande

La fiscalité pour les Français vivant à l’étranger s’alourdit encore avec une taxation à la CSG (15,5% en 2012) des éventuelles plus value immobilières. Auparavant les plus values immobilières des non résident étaient exonérés de CSG, mais ce n’est plus le cas depuis la loi de finance rectificative de juillet 2012, avec effet rétroactif au 1 février 2012. Pour les Français résidents en Thaïlande, la facture d’annonce particulièrement…

Posted inA la Une, Expatriation

L’expatrié, invité surprise de la campagne électorale

Nouveau: l’expatrié devient un enjeu politique! Avec la campagne présidentielle de 2012 le débat s’est focalisé sur un aspect complexe et souvent mal connu de l’expatriation: la fiscalité. Un brin démagogique, l’assaut sur « l’exilé fiscal » a crée une certaine confusion dans la communauté expatriée, favorisant l’amalgame entre expatriation et évasion fiscale. En réalité l’expatriation est rarement un passeport pour la fiscalité zéro, à moins de très bien maîtriser la complexité du code des impôts….

Posted inA la Une, Expatriation

Expatriation: la réalisation d’une plus-value en France

Le régime fiscal des expatriés est réputé avantageux: mais ce n’est pas forcément vérifié en ce qui concerne les plus-values immobilières réalisées en France. Si vous résidez à l’étranger et que vous réalisez une plus-value sur la vente d’un bien immobilier situé en France, vous serez sans doute soumis à l’impôt sur la plus-value avec un taux allant de 19% à 50% selon votre pays de résidence. Autre difficulté: vous devrez avoir recours à un représentant fiscal agrée pour le paiement de l’impôt, ce qui rajoute des frais supplémentaires…