La dissimulation s'effectue par le biais de prêts à des entreprises privées dans des pays à revenu intermédiaire et inférieur en utilisant des véhicules à usage spécial (SPV). Par exemple, le projet de chemin de fer Chine-Laos financé par la China Exim Bank, évalué à 5,9 milliards de dollars, soit environ un tiers du PIB du Laos, est financé par une dette occultée via des coentreprises et des arrangements hors bilan.
La suite est réservée aux abonnés - Déjà abonné ?   Se connecter   Pas encore abonné ?    Abonnez-vous pour lire la suite    

Olivier Languepin

Journaliste basé à Bangkok depuis 2006. Rédacteur en chef de thailande-fr.com.