La cérémonie du couronnement du roi de Thaïlande, sa majesté Maha Vajiralongkorn, se tiendra du samedi 4 mai au lundi 6 mai dans le quartier historique de Bangkok.

Histoire, influence et symbolique : on vous explique pourquoi cet événement unique restera gravé dans l’histoire et l’esprit de tout un pays.

Un couronnement très attendu

Le couronnement du Roi Maha Vajiralongkorn, désigné prince héritier par son père à l’âge de 20 ans en 1972, sera une première pour la plupart des Thaïlandais.

La précédente cérémonie de couronnement, celle du roi Bhumibol Adulyadej

La précédente cérémonie de couronnement, celle du roi Bhumibol Adulyadej, remonte au 5 mai 1950

La précédente cérémonie de couronnement, celle du roi Bhumibol Adulyadej, le père de Rama X, remonte au 5 mai 1950.

Il régnera pendant 70 ans avant de s’éteindre le 13 octobre 2016 à l’âge de 88 ans. Luttes contre l’analphabétisme et les trafics de drogue, projets de développement du pays, les Thaïlandais ont perdu un monarque réformiste et progressiste considéré demi-dieu.

Le prince héritier avait refusé d’occuper le trône immédiatement après le décès de son père. Il fut établi une période de deuil d’un an après les grandes funérailles royales à Bangkok en octobre 2017, où le roi Bhumibol fut incinéré.

Le roi Rama X a ensuite fixé cette année la date de son couronnement.

Pour les Thaïlandais, cet évènement unique ne se produit qu’une fois à l’échelle d’une vie.

Ces trois jours de cérémonies permettront de célébrer une figure royale centrale de la culture des habitants de l’État-Nation.

Hindouisme et Bouddhisme: la symbolique des cérémonies


Les trois jours de cérémonie du couronnement du 10e roi de la dynastie Chakri comportent des processus anciens très spécifiques, remplis de sens symboliques de l’Hindouisme et du Bouddhisme.

L’influence de la mythologie brahmanique, présente jusque dans l’emblème national de la Thaïlande, sera incarnée lors du couronnement par le brahmane Phara Rajaguru Vamadevamuni.

Ce prêtre hindou est l’héritier d’une longue lignée de brahmanes qui a servi les précédents rois de la dynastie des Chakri. Selon la mythologie brahmanique, la lignée royale est reconnue comme l’incarnation du dieu protecteur Vishnou et les rois sont considérés comme demi-dieux.

Le roi Rama IV photographié par John Thomson en 1865
Le roi Rama IV photographié par John Thomson en 1865

Pour ménager la clémence de Bouddha, le souverain doit s’immerger dans un bain purificateur avant d’être oint d’une eau provenant des cinq grandes rivières de l’Inde – Le Gange, Mahi, Yamuna, Achirati et Sarbhu.

Ces rivières proviennent du Mont Kailash, que les Hindous considèrent comme l’incarnation du mythique Mont Sumeru, épicentre de l’univers et demeure du dieu hindou Shiva le bienfaisant. Le grand parasol blanc, la grande couronne de la Victoire, l’épée et les autres instruments du couronnement sont aussi des symboles forts, chargés d’histoire et de sens.

Prendre part au couronnement

Le public a été invité à faire partie de l’histoire en se rendant le long des 7 150 mètres de route pour accueillir le convoi royal.

“ Des mesures seront mises en place du 2 au 6 mai pour permettre à des dizaines de milliers de personnes de voyager à travers toute la Thaïlande jusqu’à Rattanakosin afin d’assister au couronnement royal “ a déclaré le lieutenant général Pol Kraiboon Suadsong commissaire du bureau de Stratégie Policière

Kraiboon conseille aux personnes de présenter leur carte d’identité nationale thaïlandaise pour pouvoir accéder aux lieux de cérémonie.

Plus d’infos pratiques pour se rendre sur les lieux du couronnement

http://www.nationmultimedia.com/pdf/royal-coronation/30-04-2019.pdf

4.5/5 (4 Reviews)

Laisser un commentaire