Catégories
A la Une Tourisme

Les touristes chinois à l’assaut de la Thaïlande

Le déferlement de touristes chinois est devenu une manne pour la Thaïlande : avec 4,6 millions de visiteurs en 2014, la Chine confirme sa place de locomotive du tourisme thaïlandais.

La Thaïlande est en tête de la liste des destinations préférées des touristes chinois, et elle semble bien partie pour y rester.

Depuis la diffusion en 2012 du film “Perdu en Thaïlande” (“Lost in Thailand“), le nombre de touristes en provenance de Chine est passé de 2,7 millions en 2012 à  4,6 millions en 2014, représentant 19 % des arrivées, soit la plus grande contribution par pays.

lostinthailand
“Lost in Thailand” a rencontré en énorme succès en Chine lors de sa sortie en 2012.

 

La TAT s’attend à ce que cette croissance continue, compte tenu de la population de la Chine et de l’ascension d’une classe moyenne due à la forte croissance économique du pays.

« La Chine est un marché clé pour la Thaïlande, et on s’attend à ce que la croissance continue. »

a déclaré l’Autorité de Tourisme de Thaïlande (TAT).

Le déferlement de touristes chinois est devenu une manne pour la Thaïlande : avec 4,6 millions de visiteurs en 2014, la Chine confirme sa place de locomotive du tourisme thaïlandais. En 2010, les Chinois n’étaient que 1,1 million à voyager en Thaïlande : leur nombre à plus que quadruplé en à peine quatre ans.

Face à la baisse du nombre de touristes russes, la TAT mise désormais sur l’Inde et la Chine pour compenser ce manque.

Tapis rouge pour les touristes chinois

La période la plus propice à l’affluence des touristes chinois est sans conteste le mois de février et plus particulièrement durant les quelques jours de festivités du Nouvel an chinois (du 18 au 24 février).

En 2015 la Thaïlande a prévu un total de 890 vols quotidiens qui font voyager quelques 305,000 passagers de plusieurs villes de Chine, et d’Hong-Kong, à destination de la Thaïlande.

Ces vols sont prévus pour arriver à quatre aéroports internationaux pendant la période de fêtes de la Nouvelle année lunaire : Bangkok, Phuket, Chiang Mai et Krabi.

chinesetouristairport
Cérémonie d’accueil des touristes chinois à l’aéroport de Bangkok, Suvarnabhumi.

Pour faciliter l’accueil des touristes chinois, la Thaïlande a organisé une cérémonie spéciale, le 19 février, pour rencontrer et saluer 500 passagers arrivant à l’Aéroport Suvarnabhumi de Bangkok en provenance de Chine.

L’Aéroport Suvarnabhumi a été décoré d’un pavillon à la chinoise et possède des écrans diffusant des messages en mandarin.

Des files d’attente spéciales pour les contrôles de visa ont été organisées pour faciliter l’organisation et améliorer la fluidité des démarches.

Des interprètes chinois ont été placés dans plusieurs zones partout dans l’Aéroport, pour assurer un meilleur accueil.

De nouvelles stratégies pour attirer les touristes

Le rôle d’internet est aussi de plus en plus important : 70% des réservations s’effectuent en ligne. Le développement du web et le rôle des réseaux sociaux sont donc considérables, et jouent pour beaucoup dans cette explosion du tourisme chinois.

642 millions de Chinois sont des utilisateurs d’Internet, le taux de pénétration y est très important.

Le modèle de consommation en Chine est en train de changer, influencé par ceux-ci. Le commerce en ligne et le marketing sont donc des outils précieux pour promouvoir la Thaïlande.

Ce que le pays a bien compris et tente de tirer profit, via des moteurs de recherche chinois et sur WeChat, une application sociale populaire en Chine.

Utiliser des célébrités pour promouvoir l’image du pays est aussi une stratégie de  la TAT pour attirer les touristes chinois, puisque les films thaïs, et les acteurs thaïlandais sont très populaires en Chine. L’acteur Pong Nawat Kulrattanarak a ainsi été recruté pour promouvoir le tourisme en Thaïlande.

Une campagne ” Incroyable Thaïlande : Vous pouvez partager le bonheur ” a été lancée. Il s’agit d’un site Web où des citoyens chinois peuvent partager leurs lieux préférés en Thaïlande.

Les gagnants de la compétition se verront offrir un dîner spécial en Thaïlande en compagnie de Mario Maurer, un jeune acteur thaï qui a beaucoup de fans en Chine.

Au fil du temps on constate que plus en plus de touristes chinois optent pour des voyages plus indépendants. Les villes avec une population moindre que Bangkok deviennent également des destinations prisées.

Une véritable manne financière pour la Thaïlande

Selon Mme Srisuda Wanapinyosak, la Directrice de Région de l’Asie orientale,

«Le nombre de touristes chinois attendus pour célébrer la Nouvelle année lunaire représente une augmentation de 49% au cours de la même période en 2014 et rapporte environ 6,9 milliards de baht. Chaque touriste chinois dépense en moyenne autour de 22.600 baht par personne par voyage en Thaïlande.»

Ces touristes sont donc une manne pour l’économie thaïlandaise.

Le Chinatown de Bangkok est le plus important dans le monde en dehors de Chine. Cela s’explique par la présence d’une très importante communauté chinoise en Thaïlande (sept millions environ), installée depuis des siècles dans le pays et qui a prospéré au fil des ans grâce à des fonctions liées au commerce et à la banque.

De nombreux Thaïs sont d’origine chinoise, ce qui explique l’importance et l’engouement autour du Nouvel An chinois dans le pays.

  • Et voila c’est la fin du farang en Thaïlande !!…bientôt il nous demanderont de sortir un fois par semaine et de justifier 25 000€ sur un compte en banque pour pouvoir rester en Thaïlande 15j !
    C’est la fin des occidentaux en Thaïlande et cela se sentais depuis un certain temps avec le durci cément des conditions pour le visa et pour des long séjours !
    Ils n’ont carement plsu besoin de nous du tout !