Catégories
Tourisme

Tourisme Thaïlande: conseil aux voyageurs

A ce jour la règle reste l’interdiction d’entrée en Thaïlande pour les étrangers, sauf pour certaines catégories qui doivent effectuer une demande préalable.

nomadays thailande

Par le biais de la page Facebook de thailandefr, ou dans les commentaires laissés sur notre site, beaucoup s’interrogent encore sur la possibilité de voyager en Thaïlande en tant que touriste.

Rappelons que pour le moment cette possibilité n’existe pas, et qu’il n’est à ce jour pas question d’ouvrir les frontières thaïlandaises de manière indifférenciée pour les touristes.

La semaine dernière l’Autorité de l’aviation civile de Thaïlande (CAAT) a même évoqué hier la possibilité de prolonger l’embargo sur les vols internationaux, en raison des inquiétudes suscitées par la situation mondiale du COVID-19.

La règle reste donc jusqu’à nouvel ordre l’interdiction d’entrée sur le territoire thaïlandais pour les étrangers.

Lire aussi La Thaïlande envisage de prolonger l’embargo sur les vols internationaux – Tourisme – thailande-fr.com 
Follow us: @thailandefr on Twitter | thailandefr on Facebook

Il existe toutefois des exceptions à ce principe d’interdiction d’entrée sur le territoire, notamment :

  1. Les conjoints, parents ou enfants de ressortissants thaïlandais ; les personnes qui détiennent un permis de résidence en Thaïlande.
  2. Les personnes détentrices de permis de travail, ainsi que leur conjoint ou enfants, ou les personnes qui étudient dans des institutions reconnues par les autorités thaïlandaises.
  3. Les personnes qui nécessitent des soins médicaux en Thaïlande, à l’exclusion des personnes cherchant à se faire soigner pour infection au coronavirus.
  4. Les personnes détentrices d’un passeport diplomatique ou de service, qu’elles soient déjà en poste, nouvellement affectées ou en mission et leurs conjoint, parents ou enfants.

Ces personnes doivent :

  • demander un « certificate of entry » auprès de l’ambassade de Thaïlande de leur lieu de départ, au moins dix jours ouvrables au préalable ;
  • se voir accordées des places sur un vol de rapatriement organisé par les autorités thaïlandaises ;
  • présenter à l’embarquement une assurance médicale couvrant le traitement d’une infection au coronavirus pour un montant d’au moins 100.000 USD
  • ainsi qu’un certificat fit-to-fly » (modèle téléchargeable ici)
  • et un certificat médical en anglais accompagnant un test COVID négatif, tous deux établis moins de 72 heures avant le départ. 
  • A leur arrivée en Thaïlande, ces catégories de personnes sont assujetties à un second test COVID effectué par les autorités thaïlandaises et susceptible d’être payant et à une période de quatorzaine obligatoire dans des centres dédiés (ou à domicile pour certaines catégories).

Source mise à jour le 3 juillet : France Diplomatie

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

7 réponses sur « Tourisme Thaïlande: conseil aux voyageurs »

Aucun intérêt à préparer des “départs organisés”, vu qu’ils veulent relancer le tourisme en Europe cet été.
En tout cas, la côte d’azur est bondée pour ce long weekend.

Pour rentrer en France j’ai un billet Phnom Penh Paris via Bangkok, est t’il possible de faire le vol Phnom Penh Bangkok et être en transit dans l’aéroport pour rejoindre la France 🇫🇷 ?

Qu ils continuent à saborder leur économie, millions de chômeurs aux font d une cabane dans l arriere pays,, économie flinguée etc, ça fera de bonnes affaires à acheter pour quelques piastres d ici peu

Pour moi la quarantaine sévère de 14 jours est une condition sine qua non pour avoir accès à la Thaïlande, vu qu’il n’y a pas l’épidémie dans ce pays, où le virus ne circule pas. Que les autorités thaïlandaises soient sévères est tout-à-fait normal et indispensable, pour éviter la dispersion de cette crasse; surtout de notre part, nous les européens qui avons eu un fort taux de contamination. Il ne faudrait pas que nous contaminions le peuple thaïlandais… Et la précaution devrait être également obligatoire en amont ,c’est-à-dire à l’embarquement dans l’avion, en imposant un certificat médical avec test covid nasal de même qu’un test sérologique égal ou de moins de trois jours, montrant l’absence d’anticorps sanguins avant le vol. Dommage que les autorités ne mettent pas en place des départs organisés respectant à la lettre ces conditions; par exemple au départ de Brussels, la capitale européenne, qui est déjà très bien desservie par la Thaiairways qui en a grandement besoin en ce moment. Sans oublier le port d’un FFP2 obligatoire durant la durée du voyage et le contrôle de la température à la porte d’entrée de l’appareil, où le commandant est maître à bord.

A ce jour , je n ai pas de réponses pour savoir si cet interdit , sera toujours d actualité d ici début octobre . Si je peux avoir des réponses vraiment précises merci d avance .

Laisser un commentaire