Catégories
Société

Les intouchables

L’abandon de toutes les poursuites judiciaires contre l’héritier de Red Bull, Vorayuth «Boss» Yoovidhya a provoqué une vague d’indignation en Thaïlande

L’abandon de toutes les poursuites judiciaires contre l’héritier de la famille Red Bull, Vorayuth «Boss» Yoovidhya, suite à un délit de fuite mortel en 2012 a déclenché une vague d’indignation en Thaïlande.

Les médias thaïlandais les ont surnommés «les gosses de riches mortels» -ces jeunes fils et filles  de familles thaïlandaises qui sont impliqués dans des accidents au volant de voitures de sport, et qui semblent bénéficier d’une véritable immunité judiciaire.

L’un d’entre a fait régulièrement parler de lui au cours des huit dernières années : Vorayuth Yoovidhya, surnommé “Boss” et qui est aussi  le petit-fils du fondateur de l’entreprise Red Bull, la troisième fortune de Thaïlande.

La troisième fortune de Thaïlande

Le père de Vorayuth, Chalerm Yoovidhya, est né de la première épouse de Chaleo et détient désormais une participation de 51% dans Red Bull GmbH, une entreprise dont le siège est en Autriche.

L’année dernière, 7,5 milliards de canettes de Red Bull ont été vendues dans le monde dans plus de 171 pays.

Chalerm Vrayuth est le troisième homme le plus riche de Thaïlande, avec une fortune estimée à 20,2 milliards de dollars

Au cours des huit dernières années, les Thaïlandais ont pu observer la lenteur et les errements de la justice, qui se sont traduits par l’incapacité des autorités à traduire en justice le seul suspect impliqué dans un accident qui a causé la mort d’un policier.

Pour de nombreux Thaïlandais, la nouvelle de l’abandon des poursuites contre Vorayuth n’a fait que confirmer le dicton populaire bien connu, à savoir que «les prisons sont réservées aux pauvres».

En Thaïlande les prisons sont réservées aux pauvres

Indignés par la justice «à deux vitesses», beaucoup ont décidé de ne pas laisser passer cette énième affaire sans rien faire.

Un boycott de RedBull?

Premièrement, de nombreux internautes appellent au boycott de Red Bull et de tous les produits fabriqués ou distribués par les Yoovidhyas.

En suite ils continueront de s’en prendre au gouvernement jusqu’à ce qu’il fournisse une explication claire sur la raison pour laquelle l’affaire contre Vorayuth a été abandonnée.

Les hashtags «#SayNotoRedBull» et «#jailsarejustforthepoor» sont devenus très populaire depuis que CNN a annoncé jeudi soir que le procureur général avait abandonné toutes les poursuites contre Vorayuth et que la police annulait tous les mandats d’arrêt en cours contre lui.

Accident mortel

Vorayuth a été accusé d’avoir été au volant de la Ferrari noire qui a percuté la moto du Sgt-Major Pol Snr Wichian Klanprasert, 48 ans, dans le quartier de Thonglor à Bangkok le 3 septembre 2012.

La voiture aurait traîné le corps de Wichian sur plus de 100 mètres avant de retourner au domicile de la famille sur Soi Sukhumvit 53.

Un inspecteur du poste de police de Thonglor a dans un premier temps présenté le majordome de la famille comme suspect.

Le majordome a par la suite été accusé d’avoir fait de fausses déclarations à la police après avoir été incapable de fournir des détails sur l’accident et n’avoir eu aucune blessure correspondant à l’impact. L’inspecteur en question a été muté à un poste inactif.

Le chef de la police de Bangkok est alors intervenu et a juré de rendre justice à Wichian, le policier tué dans la nuit du 3 septembre 2012.

A la suite de négociations, la famille de Vorayuth aurait accepté de payer 3 millions de bahts en compensation aux frères et sœurs de Wichian.

Des cas récurrents

Mais l’affaire de l’héritier Red Bull n’est pas un cas isolé parmi l’élite thaïlandaise. En 2010, Orachorn Thephasadin, issue d’une riche famille de Bangkok, conduisait à 16 ans sans permis.

La jeune fille a tué neuf personnes dans un accident impliquant un minivan.

La jeune fille âgée de 16 ans au moment des faits conduisait sans permis et à provoqué une collision avec un minivan, causant la mort de neuf personnes dans l’accident.

Elle écopera de seulement deux années de prison avec sursis, l’interdiction de conduire jusqu’à l’âge de 25 ans, 48 heures de travaux d’intérêt général par an et 10 millions de bahts d’amende, soit environ 270 000 euros.

Lire aussi L’héritier de la famille Red Bull (“Boss”) reste intouchable – Société – thailande-fr.com
Follow us: @thailandefr on Twitter | thailandefr on Facebook

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

3 réponses sur « Les intouchables »

Milliadaire et aucun un savoir vivre. Des escuses et un dédommagement décent aurait été un minimum.
Boycott!

C’est le boycott au niveau mondial qu’il faut organiser en contact les associations de défense des droits dans tous les pays où elles existent ……………………et en dmandant aux agences de publicité , du moins celles qui respectent un code déontologie pour cette boisson qui de plus, au plan médical aurait des effets secondaires toxiques ( dopage !)

« À la suite de négociations, la famille de Vorayuth aurait accepté de payer 3 millions de bahts en compensation aux frères et sœurs de Wichian. »… Malheureusement, la messe est dite.

Laisser un commentaire