Catégories
Société

La Thaïlande scandalisée par l’impunité des riches chauffards

Un riche concessionnaire de voiture de luxe, Janepob Veeraporn, âgé de 37 ans, est accusé d’avoir percuté une voiture dans un accident de la route, provoquant la mort de ses deux occupants.

Un concessionnaire de voiture de luxe, Janepob Veeraporn, âgé de 37 ans, est accusé d’avoir percuté une voiture dans un accident de la route, provoquant la mort de ses deux occupants.

Les victimes étaient âgées de 32 et 34 ans et étaient tous deux diplômés de l’université Mahachulalongkornrajavidyalaya de Bangkok.

Selon la police, la Mercedes du chauffard roulait à 200 km/h au moment de la collision, et la voiture des victimes, une Ford Fiesta, s’est immédiatement enflammée sous la violence du choc.

Quelques minutes plus tôt, Janepob Veeraporn avait été filmé par des caméras de surveillance en train de forcer une barrière de péage.

La police accusée de laxisme

Après l’accident Janepob Veeraporn a été interrogé à l’hôpital de Samitivej, endroit où il a immédiatement été transféré pour soigner les blessures dues à l’accident.

Mais l’homme n’a pas subit de test de dépistage de drogues ou d’alcool, pourtant habituels dans ce genre de cas.

En effet, il a refusé de se faire prélever du sang, prétextant une peur des aiguilles. Pour sa défense, le chef de la police d’Ayutthaya, Somsak Polpankang a assuré que le chauffeur “ne sentait pas l’alcool le jour de l’accident”.

dailynews
Photo : http://www.dailynews.co.th/regional/386178

Dans la Mercedes ont néanmoins été découverts des sachets d’antidépresseurs, pilules déconseillées avant de prendre le volant et pouvant causer somnolences et problèmes de concentration.

Le père de Veeraporn a déclaré suite à l’accident que ce n’était pas le bon moment pour accuser qui que ce soit.

Selon lui, son fils ne se souviendrait plus l’accident et devrait passer une batterie de tests cérébraux. Rappelons que Veeraporn dirige Luxotic, une entreprise d’importation de voitures de luxe.

Indignation sur les réseaux sociaux

Cette affaire a provoqué une profonde indignation chez les Thaïlandais. Ainsi, les réseaux sociaux ont rapidement fait entendre leur mécontentement.

facebookaccident
Photo : https://www.facebook.com/CSILA90210/

De nombreux Thaïs sont excédés par les comportements de certaines personnes qui se pensant au dessus des lois, semblent bénéficier d’une relative impunité grâce à leur statut social.

Mais dans la matinée du 18 mars, une nouvelle équipe d’investigation a pris l’affaire Janepob Veeraporn en main.

Ce changement semble dû aux critiques venant des réseaux sociaux. Pongpat Pongchareon, le chef de la police, a expliqué que ce changement avait été fait pour maintenir l’équité pendant l’enquête.

https://youtu.be/Th1i63XnKpc

De nombreux précedents

En effet, cette affaire n’est pas sans rappeler de nombreux autres accident impliquant des “fils ou filles de”.

Orachorn Thephasadin Na Ayudhya qui avait provoqué la mort de neuf personnes en 2010, alors qu’elle conduisait sans permis (âgée de 16 ans au moment des faits), ou bien Vorayuth Yoovidhya, qui avait tué un policier en 2012 au volant de sa Ferrari, ont eux aussi connus des démêlés avec la justice.

Vorayuth Yoovidhya, héritier de la famille propriétaire de Red Bull, avait provoqué la mort d’un policier lors d’un accident à bord de sa Ferrari. Sous l’emprise de cocaïne l’homme avait percuté un policier à moto à plus de 100 Km/h avant de prendre la fuite.

Après avoir payé sa caution de 500.000 bahts (environ 11.400 euros) ce dernier s’est empressé de partir pour l’étranger et esquive depuis les convocations de la justice

Janepob Veeraporn est désormais poursuivi pour conduite dangereuse ayant causé la mort et pour refus d’obtempérer, et a avoué il y a quelques heures se souvenir de l’accident.

Placé quelques heures en détention, il a été libéré moyennant une caution de 200.000 baht (environ 5200 euros).