Catégories
Société

Abandon des poursuites contre l’héritier de la famille Red Bull

L’héritier de la famille Red Bull n’aura jamais affaire à la justice thaïlandaise : toutes les poursuites engagées contre lui sont abandonnées.

Toutes les poursuites en cours à l’encontre d’un des héritiers de l’empire Red Bull, accusé de la mort d’un policier il y a huit ans, ont été abandonnées, a déclaré un haut responsable de la police thaïlandaise à CNN.

Le cas de Vorayuth Yoovidhya, surnommé “Boss”, a attiré l’attention des médias du monde entier après que sa Ferrari a percuté un policier à moto à près de 180 km/h dans le centre de Bangkok le 3 septembre 2012, entraînant sa mort.

L’affaire a fait couler beaucoup d’encre en Thaïlande, où la justice et la police sont souvent accusées d’accorder un régime de faveur aux membres de l’élite et aux familles les plus riches.

Vorayuth Yoovidhya a ensuite été accusé de conduite en état d’ébriété, de négligence causant la mort et de délit de fuite.

Une accusation susceptible d’entraîner une condamnation à un emprisonnement de plus de 10 ans.

Mais après son arrestation, il a été aussitôt libéré sous caution de 500 000 baht et s’est enfui à l’étranger.

La famille Yoovidhya est la troisième famille la plus riche de Thaïlande.

Le “Boss” de Red Bull reste intouchable

Les faits remontent au matin du 3 septembre 2012, Vorayuth Yoovidhya roule à environ 170 km/h sur la route de Sukhumvit à Bangkok dans le quartier de Thonglor lorsqu’il percute le Sergent-Major Whichian.

Le motard tué probablement sur le coup est traîné sur une centaine de mètres.

La Une du quotidien thaïlandais The Nation au lendemain de l'accident qui impliquait l'héritier du groupe Red Bull

La Une du quotidien thaïlandais The Nation au lendemain de l’accident survenu à Bangkok dans le quartier de Sukhumvit.

Un policier à moto est tué sur le coup tandis que le conducteur du véhicule, une Ferrari noire a pris la fuite, avant d’être identifié.

La police remonte alors les traces d’huile de la Ferrari jusqu’au domicile du très riche jeune homme, âgé de 27 ans au moment des faits. Il est en état d’ébriété mais affirme qu’il a bu en rentrant chez lui.

Après six mois d’enquête, il est demandé au suspect de se présenter devant le procureur pour entendre les charges qui pèsent contre lui.

Sept fois d’affilée, il demeure aux abonnés absents. Son avocat évoque une multitude de justifications, son client étant en voyage d’affaires ou malade.

Du côté de la famille de la victime, le silence est de rigueur. La famille Red Bull a consenti à leur verser une somme d’argent d’environ 500 000 bahts, soit environ 11 400 euros en échange de l’abandon des poursuites contre lui.

Lire aussi L’héritier de la famille Red Bull (“Boss”) reste intouchable – Société – thailande-fr.com
Follow us: @thailandefr on Twitter | thailandefr on Facebook

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

  • encore un cas qui prouve que la justice aussi peut être soudoyée alors qu’elle devrait rester impartiale malgré la situation sociale de l’agresseur des faits ; c’est honteux pour la famille de la victime ; avec cette impunité, les gens vont continuer à ne pas respecter les lois, sous couvert d’une bonne enveloppe de billets de banque.