Catégories
Société

Les femmes sous représentées dans la politique thaïlandaise

Bien insérées dans les entreprises (33% des postes de direction) les Thaïlandaises sont très mal représentées au Parlement (à peine 5%).

Si les mouvements de protestations féministes semblent insuffler un peu d’espoir dans la progression vers l’égalité des genres dans le monde, la Thaïlande peine encore à trouver sa voie.

Classée 69e dans l’indice d’inégalité entre les sexes en 2011, le pays accueille de nombreuses disparités politico-économiques. 

Depuis l’exil de Yingluck Shinawatra (première et unique femme Première ministre en Thaïlande)  et le retrait de la princesse Ubolratana, peu de femmes sont présentes en politiques.

15 femmes sur 264 parlementaires

A la suite des élections législatives de mars 2019, seulement 15 femmes ont été élues sur les 264 membres du nouveau Parlement.

Au niveau local, les femmes ne siègent qu’à  2% des postes de chefs de village et de nombreux milieux, à l’instar de la junte, sont réservés aux hommes. 

Alors qu’en novembre 2018, 24 % des parlementaires thaïlandais étaient des femmes, montrant une progression par rapport aux  élections de 1995 où elles n’étaient que 11,3%, les élections du 24 mars 2019 ont fait chuter cette proportion à seulement 5%.

Parmi elles, seulement une candidate était transgenre. 

“Avoir plus de femmes au pouvoir ne change pas tout. Si la femme a intériorisé le même état d’esprit qu’un homme sexiste, le statu quo ne changera pas même en changeant simplement les proportions. Mais oui, dans certains domaines comme la police et l’éducation, il devrait y avoir plus de femmes à des postes de responsabilité.”  – Channetee Tirram , chercheuse sur l’image de la femme en Thaïlande, pour Médiapart en mars 2019 

La semaine dernière, de nombreuses activistes féministes se sont réunies au FCCT pour débattre autour des actions du gouvernement thaïlandais dans la lutte pour l’égalité des sexes. 

Des salaires inférieurs de 23%

En Thaïlande, les femmes ne gagnent que 77 cents pour chaque dollar que les hommes obtiennent pour le même travail

Au niveau de l’emploi, la femme thaïlandaise a su davantage s’imposer. Un tiers des emplois de directions sont occupés par des femmes, un résultat bien au delà de la moyenne mondiale.

Une différence de résultat selon les secteurs d’activité qui pourrait s’expliquer du fait que les femmes vont généralement plus loin dans les études supérieures que les hommes en Thaïlande. 

Mais elles ne représentent que 13% des propriétaires de terres agricoles. Dès qu’une contraction économique ou micro crise touche l’économie, elles sont les premières à être licenciées. 

Les femmes n’échappent pas non plus à la discrimination à l’emploi, puisqu’en 2018, la Royal Thai Police a décrété que dorénavant les femmes ne pourront  plus être officie.r.e.s de police judiciaire. Également, aucune d’entre elles ne peut se présenter aux concours dans les académies militaires. 

La Loi thaïlandaise de 2015 relative à l’égalité des sexes protège tous les individus contre la discrimination basée sur le genre. La Thaïlande est décidée à progresser vers l’égalité des sexes en élaborant un programme qui cultive chez les enfants des attitudes positives et d’acceptation de l’égalité des sexes dès le plus jeune âge.”–  ONU FEMMES  à propos de la loi de 2015 relative à l’égalité de sexes en Thaïlande

  • par ailleurs , vous oubliez , un chiffre :35% des chefs d’entreprise sont des femmes, soit le plus fort ratio au monde ( ou 3e selon l’interpretation).
    De là à conclure que la femme est plus interessée par la money que par le pouvoir….
    En tout cas , dans le foyer thai, elle tient la bourse.