Catégories
Économie

Mazda relocalise sa production de SUV thaïlandais au Japon

Mazda transfère une partie de la production de ses usines thaïlandaises au Japon sur fond de hausse continue du baht.

Mazda Motor a décidé de rapatrier au Japon l’assemblage d’une partir de ses modèles fabriqués en Thaïlande, alors que le constructeur automobile tente de se prémunir contre l’appréciation continue du baht.

La Thaïlande est au cœur de la production automobile des constructeurs automobiles japonais, qui dominent le marché du Sud-Est asiatique. 

Toyota, Honda, Nissan, Mazda et Isuzu ont tous des usines implantées en Thaïlande depuis plusieurs décennies.

Mazda délocalisera la production de véhicules utilitaires sport CX-3 destinés au marché australien dans une usine de la ville de Hofu, dans l’ouest du Japon, dans la préfecture de Yamaguchi, dès décembre.

Le CX-3 a été l’un des principaux modèles d’exportation de Mazda en provenance de Thaïlande.

L’usine du constructeur automobile en Thaïlande a une capacité de production annuelle de 135 000 véhicules. Le CX-3 compte pour 25 000 véhicules, dont 14 000 sont exportés vers l’Australie. Mazda transférera progressivement la production de CX-3 à Hofu.

La devise le plus performante des marchés émergents

Le baht thaïlandais a été la devise la plus performante parmi les devises des marchés émergents, en grande partie grâce à l’excédent du compte courant de la Thaïlande.

Cette année, le baht thaïlandais a gagné 8% sur le dollar australien et environ 6% par rapport au dollar américain.

La décision de Mazda s’inscrit dans un phénomène plus large de réévaluation de la stratégie des entreprises présentes en Thaïlande qui ajustent leurs stratégies pour se protéger de la hausse du baht.

General Motors a supprimé plus de 300 emplois en Thaïlande cet été, et sa production y a chuté de 15% d’une année sur l’autre au cours des 10 premiers mois de cette année, selon MarkLines, une société d’information de l’industrie automobile basée à Tokyo.

Confronté à des commandes plus faibles, le sidérurgiste japonais Nippon Steel a réduit la production de son usine dans son usine thaïlandaise, où il fabrique des tôles d’acier à haute résistance pour les constructeurs automobiles japonais, y compris Mazda.

2,16 millions de véhicules fabriqués en Thaïlande

En 2018, un total de 2,16 millions de véhicules ont été fabriqués en Thaïlande, dont la moitié pour l’exportation.

Les banquiers thaïlandais s’attendent à ce que le baht s’apprécie davantage en 2020, ce qui fait craindre que d’autres fabricants suivent l’exemple de Mazda.

Isuzu, qui produit des camionnettes en Thaïlande et les exporte vers d’autres parties du monde, a également été endommagée par les changements de devises. « Nous exportons des produits thaïlandais dans environ 120 pays. La rentabilité de notre entreprise a considérablement diminué en raison de l’appréciation du baht », a déclaré le président Masanori Katayama à l’agence japonaise Nikkei

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Une réponse sur « Mazda relocalise sa production de SUV thaïlandais au Japon »

Laisser un commentaire