Catégories
Économie

La croissance thaïlandaise devrait atteindre 4,5% en 2018

L’économie thaïlandaise devrait enregistrer une croissance de 4,5% cette année, soit 0,4% de plus que prévu en avril de cette année, a annoncé jeudi la Banque mondiale.

L’économie thaïlandaise devrait enregistrer une croissance de 4,5% cette année, soit 0,4% de plus que prévu en avril de cette année, a annoncé jeudi la Banque mondiale.

Les dépenses publiques consacrées aux projets d’infrastructure ont alimenté la croissance économique en Thaïlande, qui se situe à son niveau le plus élevé depuis 2013, selon le Bulletin économique de la Banque mondiale pour l’Asie de l’Est et le Pacifique, publié jeudi à Manille.

La prévision de croissance économique de la Banque mondiale pour la Thaïlande en 2018 est comparable aux prévisions de 4,4% de la Banque de Thaïlande, mais l’estimation de la croissance établie par la première en 2019 est inférieure à celle de 4,2% de la banque centrale.

La croissance estimée à 4,5% pour la Thaïlande est la plus faible des pays en développement de l’Asie, où la croissance économique devrait atteindre 4,9% à 7% cette année.

La croissance de la Thaïlande devrait ralentir à 3,9% en 2019 et 2020

« La croissance du PIB de la Thaïlande au cours des deux prochaines années devrait ralentir par rapport aux prévisions de croissance de cette année, cette dernière dynamique étant le résultat de projets d’investissement dans les infrastructures reportés de l’année dernière »

a déclaré Kiatipong Ariyapruchya, économiste de la Banque Mondiale.

Pour le moyen terme, la Thaïlande devrait mettre l’accent sur les investissements dans les infrastructures et le capital humain, ainsi que sur l’amélioration de l’éducation afin d’améliorer les revenus des Thaïlandais et de sortir du piège des revenus moyens, a déclaré Sudhir Shetty, économiste en chef pour la région Asie de l’Est et Pacifique.

Alors que la croissance dans les pays en développement d’Asie de l’Est et du Pacifique devrait être de 6,3% en 2018, elle sera inférieure à celle de 2017 (6,6%) en raison de la modération de la croissance chinoise alors que son économie continue à se rééquilibrer.

Les risques incluent l’impact des différends commerciaux entre la Chine et les Etats-Unis et des turbulences sur les marchés financiers, causés par la hausse des taux américains, qui entraîne des sorties de capitaux des marchés émergents.

Source : Banque Mondiale

Thai Property Group

Olivier Languepin

Par Olivier Languepin

Journaliste basé à Bangkok depuis 2006. Rédacteur en chef de thailande-fr.com.

Laisser un commentaire