Catégories
Économie

La banque de Thaïlande prévoit une croissance de 4,4% pour 2018

La banque centrale de Thaïlande maintient ses prévisions de croissance économique à 4,4% cette année et 4,2% en 2019

La Banque de Thaïlande a maintenu hier son taux directeur inchangé à 1,5% comme prévu, mais un membre supplémentaire du comité a voté pour une hausse de 25 points, renforçant ainsi la probabilité d’une augmentation lors de la prochaine réunion prévue le 14 novembre.

Selon les prévisions de croissance mises à jour lors de la réunion, la banque centrale maintient ses prévisions de croissance économique du pays à 4,4% cette année et 4,2% en 2019.

La banque centrale a toutefois revu à la hausse ses prévisions de croissance de la consommation à 4,2% cette année contre à 3,7% antérieurement.

La banque centrale a réduit ses perspectives de croissance des investissements publics à 8,1% en 2018, contre 8,9% précédemment.

Une croissance de 9% des exportations

Bien que la banque centrale maintienne sa prévision de croissance des exportations de 9% pour cette année, les incertitudes entourant la politique commerciale américaine ont contraint la banque à réduire sa prévision de croissance de 2019 à 5,3%.

Mais l’impact des mesures commerciales de représailles américano-chinoises devrait être en partie compensé par les avantages de la relocalisation potentielle des bases de production des deux pays en Thaïlande.

« Sans le différend commercial croissant, la croissance des exportations thaïlandaises pourrait dépasser 5% l’an prochain », a déclaré M. Jaturong Jantarangs secrétaire général du MPC (Comité de politique monétaire).

La stabilité du baht

Les sanctions commerciales prises par la Chine et les Etats-Unis ont également pesé sur les devises étrangères dans le monde, en particulier dans les économies émergentes. Mais la volatilité du baht reste inférieure à celle des autres devises émergentes.

Le taux de change effectif nominal de la Thaïlande est en hausse de 4% depuis le début de l’année.

Mais la force relative du baht par rapport au dollar américain par rapport aux autres devises régionales est surtout due aux mouvements de capitaux étrangers plutôt qu’aux fondamentaux, de sorte que la banque centrale doit surveiller de près ces mouvements, a déclaré M. Jaturong.

Vers une hausse des taux ?

Cinq membres du Comité de politique monétaire (MPC) ont voté hier pour maintenir le taux d’intérêt de la banque centrale à 1,50%, tandis que deux autres ont voté pour un relèvement d’un quart de point, contre un seul lors des précédentes réunions.

Le comité considère que l’orientation de la politique monétaire accommodante est propice à la poursuite de la croissance économique et appropriée compte tenu de l’objectif d’inflation.

« Néanmoins, deux membres ont estimé que la poursuite de l’expansion économique était suffisamment forte et que la prolongation des mesures monétaires accommodantes entraînait les ménages et les entreprises à sous-estimer les changements potentiels des conditions financières », a déclaré le MPC dans un communiqué.

« L’augmentation des taux vise à réduire les risques de stabilité financière qui pourraient affecter la durabilité de la croissance économique à long terme et commencer à construire une marge de manœuvre ».

Pendant ce temps, l’économiste thaïlandais Tim Leelahaphan, de la Standard Chartered Bank, a déclaré dans une note que la banque centrale allait resserrer sa politique monétaire avec une hausse de 25 points de base lors de la prochaine réunion prévue le 14 novembre.

« L’environnement macroéconomique s’améliorant, nous pensons qu’il serait raisonnable de normaliser le taux directeur à au moins 2%, créant ainsi une marge de manœuvre de 50 points de base en cas de choc économique imprévu », a-t-il déclaré.

Sources :Bangkok Post et Banque centrale de Thaïlande

Thai Property Group

Avatar

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

Laisser un commentaire