Surin est l’une des quatre principales provinces (changwat) du nord-est  de la Thaïlande avec Buriram , Maha Sarakham , Roi Et et Sisaket .

La province de Surin (à ne pas confondre avec Surin de Phuket qui est une plage) est réputée pour ses paysages ruraux, l’élevage des éléphants et le tissage de la soie.

Elle est bordée au sud par la province d’ Oddar Meancheay au Cambodge. Surin couvre une superficie totale de 8124 km 2 entre la rivière Mun au nord et les montagnes Dangrek au sud.

La capitale, la ville de Surin,  se trouve à environ 434 km au nord est de Bangkok.

Une longe histoire partagée entre l’empire Khmer et le royaume thaïlandais d’Ayutthaya

La région de Surin a une longue histoire de peuplement qui remonte à la préhistoire. Historiquement, la région a été gouvernée par divers royaumes, dont l’Empire Khmer Angkorien, le royaume Lao Lan Xang et le royaume thaïlandais d’ Ayutthaya.

Reflétant cette histoire dans le cadre de la province de Thaïlande connue sous le nom d’Isan, Surin est ethniquement diversifiée.

La langue principale est le dialecte d’ Isan du Lao et près de 50% de la population est d’origine khmère. Les autres sont des locuteurs de diverses langues lao et de petits groupes tribaux tels que le Kuy et le Nyah Kur .

Les provinces du nord-est ont traditionnellement été isolées physiquement et culturellement du reste de la Thaïlande et Surin ne fait pas exception.

La grande majorité de la province est rurale et relativement pauvre. Il y a peu de développement industriel, la riziculture étant la principale industrie.

Commerce de la soie et élevage des éléphants

Les riziculteurs complètent leurs revenus avec la canne à sucre, ou en travaillant comme ouvriers dans le bâtiment ou dans le commerce de la soie.

La capture et la formation des éléphants sont également des activités importantes à Surin. Environ 25% de tous les éléphants du royaume sont élevés à Surin, principalement par les Kuy.

Le tourisme est aussi de plus en plus important pour l’économie de Surin. Les éléphants et les paysages sont de plus en plus considérés comme potentiellement intéressants pour le tourisme.

Le gouvernement provincial tente maintenant de positionner Surin comme une destination d’écotourisme international.

Surin est réputée pour ses ornements en soie et en perles d’argent produits dans des villages tels que le village artisanal de Khwao Sinaring.

Les commerçants locaux font également du commerce transfrontalier avec les Cambodgiens à travers le poste-frontière de Chong Chom, situé à 70 km au sud de la ville de Surin.

4/5 (1 Review)

Laisser un commentaire