Catégories
Économie

Le PIB de la Thaïlande chute de 12,2% au deuxième trimestre

L’économie thaïlandaise devrait se contracter de 8% à 12% cette année compte tenu de la chute des exportations et du tourisme, et du baht fort qui a gagné plus de 6% au deuxième trimestre.

Le PIB de la Thaïlande a diminué de 12,2% par rapport à il y a un an, selon le Conseil national de développement économique et social (NESDC), sa plus forte baisse en plus de 20 ans lorsque que le pays était frappé par la crise financière asiatique en 1998.

Les perspectives de l’économie thaïlandaise cette année sont considérées comme les pires de l’Asie compte tenu de sa dépendance à l’égard des exportations et du tourisme, les deux secteurs les plus touchés par les restrictions dues au Covid-19.

En Thaïlande la situation a été aggravée par la vigueur du baht, qui a gagné plus de 6% au cours du deuxième trimestre d’avril à juin, soit la deuxième devise la plus performante d’Asie selon Bloomberg .

Alors que la Thaïlande a réussi à endiguer la vague d’infections à la COVID-19 au cours des trois derniers mois, l’impact sur l’économie thaïlandaise à été considérable.

Le secteur du tourisme, qui représente près de 15% du PIB de la Thaïlande, a été durement touché, avec une quasi-cessation des arrivées de touristes internationaux depuis mars 2020.

Le NESDC a réduit sa prévision pour l’année complète à une contraction de 7,3% à 7,8%, par rapport à une estimation antérieure d’une baisse de 5% à 6%.

Selon d’autres estimations le PIB de la Thaïlande devrait se contracter de 8 à 10% cette année, avant de retrouver une croissance de 4 à 5% en 2021.

La croissance du PIB en Thaïlande
Infogram

Mais le PIB réel ne devrait pas atteindre son niveau d’avant Covid avant 2023, selon l’Institut de recherche sur le développement de la Thaïlande (TDRI), un groupe de réflexion indépendant basé à Bangkok.

Les manifestations antigouvernementales commencent à prendre de l’ampleur et ajoutent une composante politique à l’incertitude économique, alors que plus de 10 000 personnes se sont rassemblées à Bangkok dimanche .

Par Olivier Languepin

Journaliste basé à Bangkok depuis 2006. Rédacteur en chef de thailande-fr.com.

  • ils ont choisit …. ils préfèrent la misère que les touristes
    ils préfèrent se tuer sur la route plutôt que d ‘avoir la grippe de Wuhan ( enfin pas certain de l ‘attraper et encore moins d ‘en mourir )
    de toute façon avec la main d ‘oeuvre étrangère qui entre plus ou moins illégalement ….
    MAIS surtout ceux qui décident ne sont pas ceux qui souffrent de la crise
    C ‘est comme ça dans beaucoup de pays