Catégories
Économie

L’Asie émergente devrait croître de 0,1% en 2020

L’activité économique en Asie du Sud-Est devrait se contracter de 2,7% en 2020, la Thaïlande et Singapour étant les deux pays les plus touchés par la crise.

L’Asie émergente devrait échapper de peu à une récession généralisée et croître de seulement 0,1% en 2020, son taux de croissance le plus bas depuis 1961.

Les pays en développement d’Asie vont à peine croître cette année, en raison des restrictions imposées pour lutter contre la propagation du coronavirus a annoncé jeudi la Banque asiatique de développement (BAD dans un nouveau rapport.

La région devrait croître de 0,1% cette année, le rythme le plus lent depuis soixante ans, et une nouvelle détérioration par rapport à la projection de croissance estimée à 2,2% par l’ADB en avril.

La BAD estime maintenant que 33 des 46 économies de la région devraient maintenant se contracter, contre neuf auparavant.

La Chine, la plus grande économie de la région et qui est à l’origine de l’épidémie de coronavirus, connaîtra une croissance de 1,8% cette année, contre 2,3% dans les prévisions d’avril.

La Thaïlande en recul de 6,5%

L’activité économique en Asie du Sud-Est devrait se contracter de 2,7% cette année avant de croître de 5,2% en 2021.

Des contractions du PIB sont prévues dans les principales économies de la région, notamment l’Indonésie (-1,0%), les Philippines (-3,8%) et la Thaïlande (-6,5%).

Singapour (-6%) et le Cambodge (-5,5%) figurent également parmi les pays les plus touchés.

Le Viet Nam devrait cependant enregistrer une croissance de 4,1% en 2020. Bien que ce pourcentage soit inférieur de 0,7 point de pourcentage aux estimations d’avril de la BAD, il s’agit de la croissance la plus importante attendue en Asie du Sud-Est.

Olivier Languepin

Par Olivier Languepin

Journaliste basé à Bangkok depuis 2006. Rédacteur en chef de thailande-fr.com.

Laisser un commentaire