La crise du coronavirus menace la croissance thaïlandaise qui pourrait à peine dépasser les 2% cette année, soulignant ainsi sa dépendance vis-à-vis du géant chinois

La suite est réservée aux abonnés - Déjà abonné ?   Se connecter   Pas encore abonné ?    Abonnez-vous pour lire la suite