Le festival international du film de Cannes se tiendra pour sa 72ème édition du 14 au 25 mai 2019. Depuis 2001, la Thaïlande organise une soirée spéciale, « Thai Night », présidée par la princesse Ubolratana, la sœur aînée du roi Maha Vajiralongkorn, qui se déroulera cette année le samedi 18 mai à l’hôtel Carlton.

La soirée est organisée par le Department of International Trade Promotion (DITP) du Ministère du Commerce Royal, dont l’objectif est de soutenir et promouvoir l’industrie thaïlandaise à l’échelle internationale.

Conjointement à la soirée Thai Night, le DITP va faire installer le Pavillon thaï au Marché du Film au Palais où douze sociétés de production, de distribution et de service seront au rendez-vous (au niveau 1, au stand n° 22.01).

Cette année la Thaïlande présente une dizaine de films dont « Pee Nak » un film parodique de fantômes, qui a obtenu un grand succès d’audience en Thaïlande, et « The Cave » inspiré de l’aventure des 12 jeunes footballeurs restés prisonniers d’une grotte inondée.

2001 : première apparition et premier succès à Cannes

La Thaïlande a marqué sa première présence au Festival de Cannes en 2001, dans la catégorie « un certain regard », qui met en perspective un cinéma plus original et audacieux, et récompense des cinéastes encore peu connus.

Le premier film à avoir été sélectionné est « Tears of the Black Tiger », écrit et réalisé en 2000 par Wisit Sasanatieng.

Il retrace une histoire d’amour tragique entre un héros de la classe ouvrière hors-la-loi et une fille issue de la bourgeoisie provinciale.

Le projet du réalisateur étant de porter à l’écran une histoire susceptible d’intéresser le public en présentant une scénario proche de la tradition thaïe, ce qui fait de « Tears of the Black Tiger » à la fois un hommage et une parodie de films d’action thaïlandais et de mélodies romantiques des années 1950 et 1960.

A la suite de sa sélection au Festival de Cannes où il a été salué par la critique, « Tears of the Black Tiger » a été projeté dans d’autres festivals internationaux et a remporté de nombreux prix en Thaïlande.

Depuis, le pays du sourire jouit d’une forte présence lors du Festival, avec la projection d’œuvres par des réalisateurs thaïs tels que Apichatpong Weerasethakul, Pen-ek Ratanaruang, Ekachai Uekrongtham, Aditya Assarat et Wisit Sasanatieng.

La soirée « Thai Night », connue pour son hospitalité, est l’occasion de découvrir les derniers talents thaïlandais émergeant sur la scène cinématographique mondiale, et permet aux invités de rencontrer des cinéastes et des représentants de l’industrie du film thaï.

La princesse Ubolratana, ambassadrice du cinéma thaï


La princesse Ubolratana préside la soirée Thai Night : “Thailand – Where films come alive”, qui soutiendra cette année l’accomplissement des talents de l’industrie cinématographique thaïlandaise sous le thème « Creative Thai ».

La princesse rebelle, sœur aînée du nouveau roi, s’était également essayée à une petite carrière d’actrice. Elle a joué dans les séries télévisées thaïlandaises « Kasattiya » (2003) et « Anantalai » (2006, qu’elle a également écrit).

Elle est par la suite apparue au grand écran, dans les films thaïlandais « Where the miracle happens » (2008, adapté d’un roman qu’elle avait écrit, et présenté à Cannes la même année), « My best bodyguard » (2010) et « Together ».

3.5/5 (2 Reviews)

Laisser un commentaire