Le samedi 18 mai  est le jour de « Visakha Bucha » ou le « Vesak Day », une des fêtes les plus importantes du calendrier bouddhique. Petit tour d’horizon de cet évènement majeur en Thaïlande.

Cette année Visakha Bucha tombe un samedi, par conséquent le lundi 20 mai sera un jour férié de récupération. Les administration, banques et services de l’immigration seront donc fermés.

Quoi ?

Visakha Bucha commémore les trois évènements majeurs de la vie de Bouddha : sa naissance, son illumination et sa mort.

Bouddha est né en Inde il y a environ 2 500 ans en tant que prince riche.

A l’âge de 35 ans, il aurait atteint l’illumination et aurait ainsi formulé les principes fondateurs du bouddhisme, composé des Quatre Nobles Vérités, à savoir la reconnaissance de la souffrance, ses causes, la cessation de la souffrance ainsi que la voie conduisant à cette cessation. Ces quatre nobles vérités doivent mener à la libération définitive des individus

A l’âge de 80 ans (en 543 avant JC, date à laquelle commence la calendrier bouddhiste luni-solaire), il décède, en atteignant par la suite l’état de « Nirvana ». Ce terme désigne « l’achèvement ultime » de la fusion et de l’illumination, qui permet de se libérer de toute souffrance, et pour toujours du cycle éternel de la mort et de la réincarnation, sort réservé au commun des mortels.

Pour les bouddhistes, Visakha Bucha est un des trois jour saints les plus importants de l’année, chacun se composant du mot « Bucha », signifiant « rendre hommage » en thaï.

Au préalable se déroule le Makha Bucha. Cette cérémonie commémore le jour où 1 250 disciples se sont réunis spontanément, sans concertation au préalable, afin de rendre hommage à Bouddha. Ce dernier leur enseigna les principes fondamentaux du bouddhisme à savoir, faire le bien, éviter le mal et préserver la pureté de son âme. Il s’agit du sermon le plus important dans la religion bouddhiste.

Quelques mois après le Visakha Bucha, survient le Asahara Bucha. Ce jour rappelle le premier sermon de Bouddha, également appelé « La mise en mouvement de la roue du dharma ».

Pourquoi ?

Avec près de 94% de croyants, la Thaïlande est un pays majoritairement bouddhiste, ce jour de recueillement est très respecté dans le royaume.

Pendant cette célébration, les fidèles sont proscrits de manger après le milieu de la journée, de porter des couleurs vives, des bijoux et des parfums, et d’utiliser des chaise ou des lits moelleux. Au quotidien, ils doivent également respecter cinq préceptes : ne pas tuer, ne pas voler, ne pas commettre d’adultère, ne pas mentir, ne pas prendre de substances altérant l’esprit (alcool, drogue, etc.).

Le soir, est organisée une procession aux flambeaux connue sous le nom de Wien Tien

Le soir, est organisée une procession aux flambeaux connue sous le nom de Wien Tien

La famille royale assiste généralement les cérémonies dans les provinces du pays tandis que les croyants offrent de la nourriture aux moines. Des lanternes en papier et en bois sont lâchées dans le ciel, et des oiseaux en cage sont libérés, symbole de la liberté offerte à ceux qui en auraient été privés, mais aussi de façon à se libérer de ses péchés passés

Quand ?

Tous les ans, lors de la pleine lune du sixième mois lunaire, les bouddhistes se préparent à rendre hommage à Bouddha Siddharta Gautama, et ainsi célébrer le Visakha Bucha. Cette année, la cérémonie se tiendra du 18 au 20 mai 2019.

La décision d’accepter de célébrer la fête de « Wesākha » à l’occasion de l’anniversaire du Bouddha a été officialisée lors de la première conférence de la Fraternité mondiale des bouddhistes qui s’est tenue au Sri Lanka en 1950 ; dès lors la cérémonie se déroule partout dans le monde avec des variantes selon les pays.

Où ?

Originaire de l’Inde, Vesakha Bucha est également un jour férié dans de nombreux pays de l’ASEAN comme le Myanmar, le Laos, le Cambodge et Singapour.

Pour participer à ce rassemblement il faut se rendre dans un des nombreux temples du pays où les fidèles se rassemblent pour faire des offrandes et où l’on peut entendre les moines chanter des prières sacrés.

Comment ?

Pendant les semaines qui précèdent le Visaka Bucha, les bouddhistes décorent l’extérieur de leur maison de drapeaux jaunes.

Le matin, les fidèles déposent des offrandes aux temples et donnent l’aumône aux moines. Ils se réunissent également dans les temples pour écouter les sermons sur l’enseignement du Bouddha.

Les reliques de Bouddha sont quant à elles sorties de leurs tombeaux pour recevoir un bain spécial, et sont également exposées au public.

Le soir, est organisée une procession aux flambeaux connue sous le nom de Wien Tien. Le rituel consiste à tourner trois fois autour du temple dans le sens des aiguilles d’une montre, bâtons d’encens, fleurs et bougies à la main. Les offrandes seront ensuite déposées sur l’autel.

Tout au long de cette marche, censée apporter prospérité et paix intérieure, les fidèles prennent refuges dans les Trois Joyaux du Bouddhisme : Bouddha, le Dhamma (l’ensemble des enseignements) et le Sangha (la communauté des disciples).

A Chiang Mai, le soir avant le jour de Visakha Bucha a lieu une ascension à pieds de plus de 10 kilomètres qui mènent de l’université de Chiang Mai au temple de Wat Phra That Doi Suthep, qui domine la ville, perché sur sa montagne.

4/5 (1 Review)

Laisser un commentaire