Catégories
Actu Visas

Dépassement de visa : 468.947 étrangers sanctionnés au mois de mars

Un premier bilan des nouvelles mesures destinées à sanctionner plus sévèrement les dépassement de visa a été publié par la police thaïlandaise.

Un premier bilan des nouvelles mesures destinées à sanctionner plus sévèrement les dépassement de visa a été publié par la police thaïlandaise.

Selon ce premier bilan, 486.947 touristes étrangers ont été sanctionnés pour dépassement de visa en mars 2016, contre  810.522 en octobre de l’année dernière, soit une baisse de 39% selon le chef du Bureau de l’immigration Nathathorn Prousoontorn.

Les nouvelles mesures ont été prises par le gouvernement depuis le mois de mars 2016 dans le cadre d’un renforcement des mesures de sécurité pour prévenir les crimes transnationaux.

Les autorités estiment qu’il existe une corrélation entre la criminalité et les personnes qui séjournent illégalement après avoir outrepassé leur visa.

La plupart des personnes arrêtées par la police pour dépassement de visa jusqu’à présent avaient des liens avec des gangs criminels transnationaux, selon le chef du Bureau de l’immigration Nathathorn Prousoontorn.

Auparavant, les étrangers qui étaient en infraction sur la durée de leur visa devaient payer une amende de 500 bahts par jour au delà de la date de l’expiration du visa, avec un maximum de 20.000 bahts.

Avant la nouvelle législation, les abus étaient fréquents : de nombreux témoignages prouvent que des étrangers avec plusieurs années de dépassement de leur visa pouvaient quitter la Thaïlande en payant 20.000 bahts aux agents d’ immigration à Suvarnabhumi ou à l’ aéroport  de Don Mueang, avant de retourner en Thaïlande quelques jours plus tard.

Jusqu’à 10 ans d’interdiction de rentrer en Thaïlande

Selon les nouvelles mesures entrées en vigueur au mois de mars dernier, les voyageurs étrangers qui dépassent de plus de 90 jours leur durée légale de séjour ne seront pas autorisés à entrer en Thaïlande pendant un an.

Ceux qui outrepassent leurs visas pour plus d’un an feront l’objet d’une interdiction de trois ans de rentrée.

Toute personne coupable d’avoir dépassé la durée de plus de trois ans fera l’objet d’une interdiction de cinq ans de rentrée.

Les voyageurs étrangers qui ont dépassé depuis plus de cinq ans seront interdits de séjout en Thaïlande pendant 10 ans.

En outre ceux qui sont reconnus pour avoir été impliqués dans des crimes commis en Thaïlande seront sanctionnés par une interdiction de réadmission de cinq à 10 ans.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.