Catégories
Tourisme

La Thaïlande veut obliger les touristes à souscrire une assurance médicale

La Thaïlande estime à plus de 2.5 millions le nombre de touristes hospitalisés au cours de leur séjour en Thaïlande sans assurance et ne pouvant pas payer les frais d’hospitalisation

Même si parfois l’assurance est couverte en fonction du type de carte bancaire, l’acquisition d’une assurance voyage reste principalement une démarche annexe, dans le but de pouvoir bénéficier de frais médicaux à l’étranger et parfois de rapatriement.

Les hôpitaux thaïlandais doivent souvent s’occuper de patients étrangers non assurés : les voyageurs pourraient donc bientôt être obligés de souscrire à une assurance voyage avant de pouvoir partir en Thaïlande.

78 millions d’euros d’impayés par an

Les impayés des touristes en Thaïlande ayant eu besoin de soins médicaux auront coûtés au royaume plus de 78 millions d’euros par an.

La Thaïlande estime à plus de 2.5 millions le nombre de touristes hospitalisés au cours de leur séjour en Thaïlande sans assurance et ne pouvant pas payer les frais d’hospitalisation.

Selon le Bangkok Post, sur cent étrangers qui séjournent dans un hôpital, quarante sont des expatriés, vingt sont des touristes médicaux, huit viennent pour des soins de médecine courante et trente-deux pour de l’urgence.

Le ministère de la santé envisage donc plusieurs solutions. La première serait de mettre en place une assurance santé financée par une taxe soit ajoutée sur le prix du visa, soit sur les billets d’avions et les chambres d’hôtels.

La deuxième serait de rendre obligatoire la présentation d’une assurance santé internationale avant d’entrer en Thaïlande .

De plus, un projet d’installation de distributeurs d’assurances dans les aéroports thaïlandais, destinés à imposer aux voyageurs la souscription d’un contrat, pourrait à nouveau être mis en place.

Assurance voyage : un oubli qui peut coûter cher en Thaïlande

En pratique il est quand même assez rare de ne pas avoir d’assurance du tout, puisqu’il suffit de posséder une carte de paiement Visa ou Mastercard pour avoir une couverture minimale qui comprend en tous les cas le rapatriement pour des accidents graves.

Or la Thaïlande est un pays dangereux à partir du moment où on se retrouve sur la route : les accidents de la circulation, surtout en moto, sont fréquents et le port du casque pas toujours respecté.

Qui est couvert par votre carte bancaire ?

La majeure partie des cartes couvrent les personnes suivantes : le titulaire de la carte, le conjoint, concubin ou Pacsé du titulaire, ses enfants de moins de 25 ans célibataires et fiscalement à charge (qu’ils voyagent ou non avec le titulaire de la carte), ses petits-enfants célibataires de moins de 25 ans ainsi que ses ascendants fiscalement à charge (voyageant avec le titulaire de la carte).

Cartes ordinaires : 11.000€, un plafond vite dépassé en cas de gros pépin

Pour les cartes d’entrée de gamme, les plafonds de remboursement peuvent être rapidement atteint, comme le montre l’histoire de Sofiane : après une semaine d’hospitalisation et avec les frais de rapatriement, la facture dépasse les 70.000 euros.

Or le Plafond Visa et Mastercard pour les cartes ordinaires est de 11 000 €, tandis que le plafond Visa Premier et Gold Mastercard est de 155 000 €.

Il faut donc en fait avoir une carte Gold ou Premier pour pouvoir se passer d’une assurance voyage.

 

Laisser un commentaire