Avec 54,7 millions de passagers en 2016, les compagnies aériennes à bas coûts restent les leaders du trafic aérien en Thaïlande.

Thai Air Asia, Nok Air, NokScoot, LionAir, Orient Thai Airlines, VietJet, Kan Air : la liste ne cesse de s'allonger au fil des années et ces compagnies font désormais partie des plus grands transporteurs opérant sur l'ensemble du territoire thaïlandais.

Sur le site de l'aéroport de Don Mueang (le deuxième aéroport de Bangkok après Survanabhumi), on peut voir la liste complète des 15 compagnies à bas coûts qui opèrent à partir de cet aéroport.

Selon des chiffres récents, les compagnies low-cost détenaient, encore en 2016, une part importante sur le marché du transport aérien intérieur, proche de 50%.

La situation en Thaïlande reflète déjà  largement une tendance mondiale dans les secteur aérien :  les low-cost dans les pays les plus développés représentent 50 à 60% de part de marché.

Dans certains pays comme les Philippines, la part des low-cost atteint même 80%.

5% de passagers supplémentaires en 2016

44,9% des passagers qui transitent par les six principaux aéroports de Thaïlande auraient emprunté des compagnies à bas coûts en 2016, contre 42% en 2015.

Avec 54,7 millions de passagers sur 122 millions l'année dernière, les entreprises low cost restent le principal moteur de croissance globale du trafic aérien.

Low cost Thaïlande
Alors qu'elles ne représentaient que 10% du trafic aérien en 2009, les compagnies low-cost (LCC) représentent aujourd'hui près de 45% du trafic aérien en Thaïlande

Les transporteurs à bas coût ont connu une progression d'environ 5% en 2016 puisqu'ils n'avaient enregistré que 46,1 millions de passagers, pour un total de 110 millions, en 2015.

De même, le nombre de décollages et d'atterrissages recensés auprès des six aéroports thaïlandais s’est accru. Ce dernier est passé de 318 238 en 2015 à 357 817 l'année précédente.

Bien que les compagnies low cost aient conservé leur part de marché en 2016, le nombre de passagers n'a augmenté que de 23,9% en 2016. Ceci est donc moins que le taux de croissance enregistré en 2015, qui s'élevait à 30,4%.

Certaines de ces compagnies sont d'ailleurs des filiales de compagnies traditionnelles comme Thai Smiles (Thai Airways), Scoot (Singapore Airlines).

Singapore Airlines est également actionnaire à 33% dans Tiger Air, de même que Thai Airways possède 39% de Nok Air.

Plus de parts de marché pour le low cost à l'avenir

Selon le directeur commercial de Air Asia, les compagnies low cost, d'ici quelques années, gagneront encore une plus grande part du trafic aérien.

« Si vous observez le nombre de nouvelles commandes d'avions fait par les compagnies low cost par rapport à ceux des transporteurs de service complet, il vous donne une indication sur ce à quoi il faut peut être s'attendre ».

En 2015, la stabilité politique, induite par les nouvelles règles du régime militaire thaïlandais, a permis de rajeunir l'industrie du tourisme et le trafic aérien.

Ce nouvel environnement a en partie contribué à la croissance des chiffres pour les compagnies low cost l'année dernière, tant sur le nombre de vols que sur la fréquentation des passagers.

35,5 millions de vols internes ont été comptabilisés en 2016, ce qui constitue une progression de 18,6% par rapport à l'année précédente. En revanche, on recense 19.2 millions de vols internationaux, un chiffre plus faible que celui des vols internes. Ce qui représente à ce niveau, une progression de 35% par rapport à 2015.