Catégories
Tourisme

Aéroport de Bangkok : le grand embouteillage

La Thaïlande a appliqué une politique de ciel ouvert depuis 2001 pour promouvoir le tourisme, mais le nombre de vols internationaux a été en hausse constante depuis cette date.

L’aéroport international de Bangkok Suvarnabhumi, inauguré il y a peine neuf ans, est déjà surchargé : la Thaïlande a prévu de limiter le trafic aérien pour remédier au problème à partir de cette année.

La Thaïlande va restreindre le nombre de vols sur son territoire, a déclaré le ministre des Transports Prajin Juntong, ajoutant que l’abandon de la politique de “ciel ouvert” serait nécessaire pour assurer la sécurité aérienne.

“Notre ciel ne peut plus fournir davantage de capacité pour d’autres vols. Pour assurer la sécurité et éviter les collisions d’avions, nous devons limiter l’utilisation de notre ciel, et ré-organiser les horaires des vols pour éviter les embouteillages à certaines périodes. Le problème doit être résolu rapidement “, a ajouté M. Prajin.

À l’heure actuelle, 800 vols utilisent quotidiennement l’aéroport de Suvarnabhumi, mais il a été conçu pour gérer idéalement seulement 600 vols par jour, a précisé M. Prajin.

La Thaïlande a appliqué une politique de ciel ouvert depuis 2001 pour promouvoir le tourisme, mais le nombre de vols internationaux a été en hausse constante depuis cette date.

La capacité de l’aéroport de Suvarnabhumi est déjà largement excédentaire :  il était prévu pour traiter 45 millions de passagers par an, mais ils sont déjà plus de 50 millions.

 

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.