Catégories
Tourisme

La Thaïlande compte sur 40 millions de touristes en 2020

Les recettes touristiques de la Thaïlande sont maintenant proches de celles de la France qui sont respectivement quatrième et troisième au classement mondial (après les Etats-Unis et l’Espagne).

Manquée de peu cette année avec 39,7 millions de visiteurs en 2019, la cible des 40 millions de touristes semble à la portée de la Thaïlande pour 2020.

Mais la décennie qui commence cette année ne sera sans doute pas aussi flamboyante que la précédente pour le pays du sourire, qui a enregistré des taux de croissance proche de 8 à 9% d’une année sur l’autre.

Entre 2009 et 2019, le nombre de touristes arrivant en Thaïlande à fait un bond de 14 millions à près de 40 millions ce qui correspond à une croissance moyenne annuelle d’environ 8,5%.

Le Tourisme en Thaïlande
Infogram

Les recettes touristiques de la Thaïlande sont maintenant proches de celles de la France qui sont respectivement quatrième et troisième au classement mondial (après les Etats-Unis et l’Espagne).

Mais cette année il faudra sans doute désormais se contenter d’un taux de croissance plus proche des 6% : la locomotive chinoise donne des signes d’essoufflement, et les pays européens sont orientés à la baisse à cause de la progression du baht sur le marché des changes qui rend la Thaïlande plus chère.

Le Conseil du tourisme de Thaïlande prévoit quand même qu’au moins 40 millions de voyageurs visiteront la Thaïlande cette année, générant quelques 2 trillions de bahts (environ 66 milliard de dollars) de revenus.

Il est désormais probable qu’en excluant une forte augmentation du marché chinois, qui fournit plus de 10 millions de visites par an, une croissance annuelle d’environ 5% soit désormais une norme acceptable pour la Thaïlande.

Au cours des trois dernières années, le taux de croissance annuel des arrivées de touristes a déjà été en moyenne un peu inférieur à 10%, amorçant une décrue vers des taux plus « normaux » de progression.

2018 38 277 300 + 7,54%
2017 35 381 210 + 8,57%
2016 32.588.303 + 8,91%

Reste aussi la variable plus floue de la comptabilisation de tous les voyageurs en tant que touristes.

Toutes les personnes entrant sur le territoire thaïlandais sont considérées statistiquement comme des touristes, ce qui inclut les travailleurs frontaliers cambodgiens, birmans et malais qui franchissent les frontières de manière régulière et répétée par voie terrestre.

Il en est de même pour les expatriés et retraités qui, même s’ils représentent un apport pour l’économie thaïlandaise, ne sont pas des touristes.

La réserve indienne

Reste l’inconnue du marché indien, qui présente de nombreuses similitudes avec le marché chinois et qui pourrait pallier la décrue des autres marchés.

Comme les Chinois, les touristes indiens bénéficient d’un atout de proximité et peuvent se rendre en Thaïlande en seulement trois à quatre heures d’avion.

L’Inde et la Chine ont à peu près la même population et ont connu une croissance du PIB très dynamique au cours de la dernière décennie, créant une nouvelle classe moyenne avide de voyages.

Le déclin de l’Europe

Selon Conseil du tourisme de Thaïlande, les visiteurs chinois pourraient atteindre 11 millions en 2020, mais l’apport des marchés européens à plus haut rendement enregistrera probablement une croissance très marginale ou une stagnation, voire une légère baisse.

Pour les voyageurs européens, l’appréciation du baht cette année a représenté une hausse des prix de 10%, faisant de la Thaïlande une destination parfois aussi chère que d’autres pays plus proches.

La concurrence s’organise

Mais le cours du baht n’est pas le seul facteur qui pourrait avoir un impact sur le tourisme en Thaïlande.

La concurrence dans la région s’intensifie, et le Vietnam qui a dépassé les 18 millions de visites en 2019 se positionne désormais comme un concurrent direct de la Thaïlande.

Olivier Languepin

Par Olivier Languepin

Journaliste basé à Bangkok depuis 2006. Rédacteur en chef de thailande-fr.com.

4 réponses sur « La Thaïlande compte sur 40 millions de touristes en 2020 »

Walter, je suis entièrement d’accord avec vous, beaucoup de Farangs vendent leurs condo et d’autres, les Canadiens que je fréquente ont décidés de ne plus venir en Thaïlande. Trop cher, les Thaï n’ont plus le sourire . . . (faut aussi les comprendres). Pour ce qui me concerne je vais mettre mon condo en vente à la fin de cette année et m’installer au Vietnam ou le Laos. L’Europe est moins chère plus accueillante, plus proche ! Dommage pour la Thaïlande elle a bien changée depuis mes premiers séjours en 1990.

Il y moins de tourismes et beaucoup d’hôtels sont à moitié vide. Les restaurants sont presque vides dont certains qui étaient hachis plein l’année dernière et ferment très tôt. Le bath est excessivement élevé et on ne consomme plus comme avant.
La Thaïlande n’a rien compris à son succès touristique et est en train de le tuer en pratiquant des prix digne de ceux d’Europe. Le Cambodge, les Philippines et le Vietnam sont bien meilleurs en qualité prix.

En effet si il y a autant de touristes que les autres année et cela est à prouver il y a beaucoup moins
De personnes quii consomme . Les bars et restaurants sont vides
Pas de quoi être optimiste pour la avenir

On s’était habitué à une saison basse et une saison haute, or actuellement nous sommes dans la saison haute et cette saison haute (à Pattaya en tout cas) ressemble furieusement à la saison basse c’est-à-dire qu’il n’y a personne à Pattaya : les restaurants sont vides, les hôtels sont vides, les bars ferment, la situation devient difficile. Certes le ministère peut flamboyer en jonglant avec ses chiffres mais les Indiens et les Chinois ne dépensent pas d’argent. C’est beau d’avoir 40 millions de touristes mais Indiens et Chinois ne sont pas les payeurs d’autant plus que le baht s’affole totalement et créée toutes les conditions pour que les touristes aillent se faire masser ailleurs là où c’est moins cher… Quel gâchis….

Laisser un commentaire