Catégories
Société

8700 cas d’alcool au volant jugés sur les routes du Nouvel An

Du 27 décembre au 2 janvier, la Thaïlande a enregistré 373 décès sur les routes des congés du Nouvel An.

Les tribunaux ont traité 9 179 affaires liées aux infractions routières pendant les sept jours des vacances du Nouvel An, dont 8744 concernaient l’alcoolémie au volant.

Le porte-parole de la Cour de justice, Suriyan Hongwilai, a révélé aujourd’hui que 9179 affaires ont été traitées pour violation du code de la route devant les tribunaux pendant les sept jours de vacances du Nouvel An 2019.

Les tribunaux ont déjà prononcé des peines dans 9 293 cas. Le nombre d’affaires réglées dépasse celui des plaintes déposées, car les tribunaux ont également prononcé des peines dans des affaires antérieures.

Le plus grand nombre d’infractions concernait la conduite avec facultés affaiblies (8 744 cas), la conduite sans permis de conduire valide (1 354 cas) et la conduite imprudente (11 cas). Certaines personnes pouvant faire l’objet de plusieurs condamnations.

Bangkok a enregistré plus grand nombre d’infractions avec 375 cas, suivies de Nakhon Ratchasima avec 368 cas, Roi Et 348 et Sakhon Nakhon 295.

Du 27 décembre au 2 janvier, la Thaïlande a enregistré 373 décès sur les routes des congés du Nouvel An.

Une amélioration par rapport au chiffre de l’année dernière (463) et près de 100 morts de moins par rapport au record de 2017 (478 décès).

Plusieurs agences gouvernementales avaient lancé cette année une campagne contre l’alcool au volant pendant les congés du Nouvel An, principale cause des accidents de la route en Thaïlande.

La Thaïlande enregistre le deuxième taux de mortalité routière le plus élevé au monde derrière l’Iran.

La plupart des véhicules impliqués dans les accidents étaient des motos, qui représentent 83% des décès.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

  • Les statistiques ne parlent pas de la consommation de Ya-Ba (qui veut dire en gros “médicament qui rend fou”) et que prennent en plus de la bibine, très régulièrement, les conducteurs (professionnels ou non) pour tenir le coup pendant 10 voir 12 heures de conduite d’affilée malgré les hallucinations qu’il engendre suivi de grande fatigue. Cette drogue est responsable à sa manière de nombreux accidents. Justice et police jettent un voile pudique sur ce problème endémique car elle ne sait pas comment le traiter !… Ou ne le veut pas. Alors tout mettre sur le dos de l’alcool c’est tellement plus facile…

  • “la conduite imprudente (11 cas)”… seulement ?? J’ai fait 500 bornes le jour de l’an sans voir aucun accident mais des automobilistes qui multiplient les imprudences ça, oui !