Les cafouillages de la justice thaïlandaise

Grippé et en déplacement à Singapour, l’héritier de Red Bull a omis de se présenter à la sixième convocation du procureur qui devait l’inculper pour excès de vitesse

Résultat, les poursuites sont abandonnées car l’affaire vient de dépasser le délai de prescription d’un an pour ce type de délit.

Après des reports répétés, les procureurs thaïlandais n’ont pas pu faire autrement que de classer le dossier après que Vorayuth Yoovidhya, le petit-fils de l’inventeur de la boisson énergétique Red Bull et héritier d’une des plus grandes fortunes de Thaïlande, a omis de se présenter à une dernière audience de mise en accusation avant l’expiration du délai de prescription d’un an.

Mais M. Vorayuth n’est pas pour autant tiré d’affaire : il fait toujours face à deux autres accusations passibles de 10 ans de prison (homicide par imprudence et délit de fuite sans aider la victime), et cette fois les procureurs ont affirmé qu’ils allaient  délivrer un mandat pour son arrestation.

L’ affaire est considérée par beaucoup comme un test pour savoir si les riches et les familles les plus influentes en Thaïlande bénéficient d’un traitement de faveur devant la justice.

Tragique fait divers, ou révélateur de l'arrogance des grandes familles thaïlandaises ?
Tragique fait divers, ou révélateur de l’arrogance des grandes familles thaïlandaises ?

Une grippe qui tombe bien

L’avocat de M. Vorayuth, Thanit Buakaew, a déclaré lundi que son client ne pouvait pas se rendre à la convocation du procureur parce qu’il était à Singapour lors d’un voyage d’affaires et était malade avec la grippe.

« En raison de la maladie soudaine de M. Vorayuth , il ne sera pas en mesure de voyager de Singapour pour rencontrer le procureur aujourd’hui « , a déclaré M. Thanit. Son client  » n’a pas encore défini  » une date de retour en Thaïlande et a  » aucune intention de fuir », a déclaré M. Thanit .

Ruecha Krairiksh , le procureur chargé de l’affaire , a déclaré lundi que les autorités avaient tenté à plusieurs reprises de joindre M. Vorayuth et son avocat, mais que « personne ne répondait au téléphone , au numéro de la maison. « 

Mais en Thaïlande l’accident provoqué par M.Vorayuth Yoovidhya a provoqué un intense débat sur le sentiment d’impunité des riches thaïs .

La presse a immédiatement épinglé le comportement du riche héritier de la famille Yoovidhya  (fondateur de Red Bull), qui a pris la fuite après avoir percuté un policier à moto au volant de sa Ferrari.

Une caution de 500.000 baht

Lorsque le petit-fils de Chaleo Yoovidhya, a percuté une moto  au volant de sa Ferrari noire à Bangkok à 5 h du matin à près de 100 km/h, son premier réflexe a été de prendre la fuite, de rentrer chez lui et d’envoyer son chauffeur au commissariat pour tenter de lui faire porter le chapeau.

Mais l’ inspecteur de police qui aurait contribué à faire du chauffeur de la famille un bouc émissaire dans l’accident a été « transféré à un poste inactif» et la police a promis une enquête impartiale.

Mais entre temps Vorayuth Yoovidhya a été libéré sous caution de 500.000 baht (14.000 euros), probablement beaucoup moins que le montant des réparations nécessaires à la remise en état de sa Ferrari.

Pornanand Glanprasert, le frère aîné du policier mort, a déclaré dans une interview lundi «Si vous êtes des gens ordinaires comme nous , je pense que l’affaire est déjà terminée « , a déclaré M. Pornanand . M. Vorayuth , a t-il ajouté, « est puissant, a de nombreuses connexions et beaucoup d’argent .  »

Lire aussi 75000 euros, le prix de la vie d’un flic en Thaïlande – Actu – thailande-fr
Follow us: @thailandefr on Twitter | thailandefr on Facebook

4/5 (1 Review)

Laisser un commentaire