Catégories
Société

Une transgenre mexicaine sacrée reine de beauté à Pattaya

Le Mexique succède aux Etats-Unis en remportant l’élection de Miss International Queen 2020 qui a vu le sacre de la Mexicaine Valentina Fluchaire.

Le plus grand concours de beauté transgenre au monde, Miss International Queen 2020, a été remporté par la Mexicaine Valentina Fluchaire.

Valentina Fluchaire succède à l’Américaine Jazelle Barbie Royale,  reine de l’année 2019, tandis que la Thaïlandaise Ruethaipreeya Buanglee  remporte la troisième place.

Bien plus qu’une victoire personnelle, la gagnante a reconnu son sacre comme étant “une victoire pour toutes les femmes trans d’Amérique latine”. 

Le Podium de Miss International Queen 2020

  1. Mexique – Valentina Fluchaire 
  2. Brésil – Ariella Moura 
  3. Thaïlande – Ruethaipreeya Buanglee 

Si le public était moins nombreux que les années précédentes, épidémie de Coronavirus oblige, l’ambiance est restée au beau fixe. 

Au Brésil les transgenres sont souvent discriminés. Je connais beaucoup d’amis qui ont été assassinés

Ariella Moura,  Miss Trans Brésil en 2019

Pour sa 15e édition, le concours a voulu confirmer la réputation de la Thaïlande comme un pays ouvert à la diversité sexuelle et des genres.

Rappelons que l’homosexualité y est dépénalisée depuis 1956 mais que le mariage homosexuel est toujours prohibé.

Côté politique, quatre transgenre ont été élu.e.s pour siéger au parlement lors des élections de mars 2019 et une transgenre a été candidate au poste de Premier ministre aux dernières élections.

« Je veux être une porte-parole pour pousser à un changement législatif dans mon pays” a déclaré Ruethaipreeya Nuanglee, la lauréate thaïlandaise arrivée en troisième place cette année.

La candidate pour la Thaïlande a déploré le manque de diversité des genres dans les institutions politiques lors de la cérémonie.

De nombreux membres de la communauté LGBTIQ + sont encore victimes de discrimination et de stigmatisation quotidiennement que ce soit dans leur lieu de travail ou au sein de leur cercle restreint, famille, amis, mais aussi dans les médias.

Le Brésil est un pays très ouvert (mais) nous avons un président transphobe, homophobe et raciste (…) c’est une période très difficile

Ariella Moura,  Miss Trans Brésil en 2019

La première dauphine, la brésilienne Ariella Moura en a été la première victime puisque une partie de ses amis ont été tués lors d’attaques transphobes chez eux au Brésil. 

« Les gens sont ouverts d’esprit au Brésil pour beaucoup de choses, mais c’est un grand pays… et pour la sexualité, les gens sont beaucoup discriminés (contre). Je connais beaucoup d’amis qui ont été assassinés », a déclaré Ariella Moura,  Miss Trans Brésil en 2019.

En juin 2019, le Tribunal fédéral suprême brésilien a choisi de criminaliser l’homophobie, un texte de loi doit encore être rédigé. 

Les journaux mexicains saluent le sacre de leur reine de beauté 

Un contrôle de température entre deux tenues 

Lors de la cérémonie, les organisateurs ont pris des précautions particulières pour éviter toute propagation du virus en prenant la température du public et des participants.

Entre chaque passage, les candidat.e.s ont dû passer un check-up pour vérifier à nouveau leur température.

La veille, des équipes en tenue de protection avaient désinfecté l’ensemble du site où devait se tenir l’élection afin de réduire au maximum les chances de transmission du virus. 

Les candidates portant des masques de protection lors de leur défilé 

La ville de Pattaya a été particulièrement touchée par l’épidémie de Covid-19, faisant état d’une chute drastique de ses visiteurs occidentaux et chinois depuis l’apparition du coronavirus en Thaïlande. 

Laisser un commentaire