Une candidate transgenre au poste de Premier ministre

Pauline Ngarmpring est la première candidate transsexuelle à se présenter pour le poste de Premier ministre en Thaïlande

Le Parti Mahachon, fondé par l’ancien vice-premier ministre, le général de division Sanan Kachornprasart, bouscule les codes et propose Pauline Ngarmpring, une transsexuelle de 52 ans, comme l’une de ses candidates au poste de Premier ministre.

Pauline Ngarmpring est la première transsexuelle du pays à briguer la plus haute fonction politique.

Si le Parti compte faire appel à la communauté LGBT, pour soutenir sa candidate, elle insiste sur le fait que son programme repose sur des bases plus larges comme la défense de l’égalité des sexes.

Avec six millions de personnes ouvertement LGBT à travers le pays, la communauté est assez grande pour encourager les partis politiques à élaborer des programmes politiques destinés à ce groupe afin d’obtenir leur soutien. Cependant elle compte venir en aide à tout le monde.

« Nous travaillons pour des gens de tous les horizons. Nous ne sommes pas ici uniquement pour protéger les droits des transgenres ou des personnes LGBT. Nous voulons faire pression en faveur de l’égalité dans tous les aspects, en particulier l’égalité économique »


Pauline Ngarmprinag, candidate du parti Mahachon pour le poste de Premier ministre aux prochaines élections

Le Parti Mahachon : un programme qui ne s’adresse pas seulement aux LGBT

Les droits et le bien-être des travailleuses et travailleurs sexuels figurent en bonne place à l’ordre du jour du Parti Mahachon. Le parti fera pression pour que des amendements soient apportés à la loi sur la répression de la prostitution afin de dépénaliser les travailleuses et travailleurs sexuels et de les reconnaître en tant qu’employés.


Pauline Ngarmpring . Photo : https://web.facebook.com/pauline.thailand

« Les travailleuses et travailleurs sexuels, comme les autres membres de la société, peuvent payer des impôts et adhérer au système de sécurité sociale dans lequel ils sont protégés contre les abus et les mauvais traitements de la part de propriétaires d’entreprises ou de fonctionnaires corrompus »

Pauline Ngarmpring

Le parti ne soutient pas non plus le salaire minimum, qu’il considère comme trop maigre ; il préfère ce que Mme Pauline appelle un « système de salaire équitable ».

Après avoir obtenu son diplôme de la faculté de communication de l’Université de Bangkok, Mme Ngarmpring , alors connue sous le nom de Pinit, a rejoint le Bangkok Post en tant que journaliste économique.

Elle a travaillé pour le quotidien thaïlandais pendant sept ans avant de se tourner vers d’autres entreprises, notamment la publicité et l’immobilier.

Pauline Ngarmpring a déclaré que des politiciens l’avaient approchée lorsqu’elle était encore connue sous le nom de Pinit, mais qu’elle avait décidé de ne pas s’engager dans cette voie car une décision plus importante dans sa vie était à venir, celle de devenir une personne transsexuelle.

« Je suis prête pour le travail politique. Il n’y a pas de passé à cacher ni d’histoires à découvrir. Certains politiciens ont peut-être quelque chose à cacher, mais Pauline n’en a pas. Tout ce que j’ai, c’est le savoir et l’expertise que j’ai l’intention d’utiliser à bon escient « , dit-elle.

Après deux mariages et deux enfants – un fils de 24 ans et une fille de cinq ans – Mme Ngarmpring a commencé à prendre des hormones en 2013 avec le soutien de son ex-conjoint et de ses enfants. Lorsque son restaurant à Chumphon a été suffisamment lancé pour que son fils supervise, elle est allée aux États-Unis pour une opération de changement de sexe.

Mme Ngarmpring a été recrutée en novembre dernier par Apirak Sirinawin, chef du parti Mahachon, le seul candidat du parti à avoir remporté les élections législatives de 2011. On lui a demandé de rédiger des stratégies et des politiques et elle a accepté le poste sans hésitation.

Elle s’est également portée candidate sur la liste du Parti de Mahachon et a obtenu la cinquième place sur la liste du parti, mais la Commission électorale (CE) n’a pas soutenu sa candidature au Parlement. Elle fait appel de la décision de la CE auprès de la Division des affaires électorales de la Cour suprême.

Une programme d’éducation gratuite pour tous

En ce qui concerne le développement et la promotion, le parti préconise un programme d’éducation gratuite, depuis les écoles primaires jusqu’aux collèges avec des diplômés qui reçoivent une formation professionnelle rémunérée dans des agences gouvernementales ou des entreprises d’État pendant un an.

En tant qu’ancienne promotrice sportive largement reconnue en Thaïlande, elle a également déclaré qu’il y avait beaucoup à faire pour promouvoir le sport et le tourisme ensemble plutôt que de les traiter séparément comme c’est le cas actuellement. Le sport a le potentiel d’attirer les touristes et de stimuler l’économie.

4/5 (4 Reviews)
34,691FansJ'aime
3,207FollowersSuivre
1,621FollowersSuivre

Les plus lus

0/5 (0 Reviews)