Catégories
Santé Tourisme

L’essor du tourisme médical en Thaïlande

Selon les estimations l’apport du secteur touristique au PIB de la Thaïlande représente entre 12% et 18% de l’économie, employant environ 6,2 millions de personnes directement et indirectement

Les bénéfices du tourisme sur l’économie thaïlandaise sont de plus en plus importants, et avec plus de 30 millions de visiteurs attendus cette année, le secteur est un des principaux facteurs de croissance du pays.

Selon les estimations l’apport du secteur touristique au PIB de la Thaïlande représente entre 12% et 18%, employant environ 6,2 millions de personnes directement et indirectement, soit environ 16% de la population active.

L’hôtellerie, la restauration et les commerces de détails en sont les principaux bénéficiaires mais parallèlement une autre forme de tourisme se développe : le tourisme médical.

En plein épanouissement, le tourisme médical en Thaïlande regroupe les touristes intéressés tant par les opérations de chirurgie esthétique que les traitements thérapeutiques. Ce marché a été évalué en 2015 à environ 852 millions de $.

Un segment très lucratif

Même si ce type de tourisme ne regroupe que moins de 9% de l’ensemble des touristes en Thaïlande, il constitue un segment très lucratif.

En effet les voyageurs présents pour des raisons médicales ont tendance à dépenser plus d’argent et à rester plus longtemps sur place.

L’Autorité du Tourisme de Thaïlande (TAT) a récemment organisé un Showcase sur le thème “La Thaïlande, un paradis pour la longévité » pour promouvoir le Royaume en tant que destination pour les produits et services de santé à destination des seniors.

Un visa de 90 jours pour traitements médicaux

Pour encourager le tourisme médical en Thaïlande, le gouvernement a triplé la durée des visas pour les traitements médicaux de 30 à 90 jours. Cette mesure adoptée au mois de mars permet aux visiteurs étrangers de programmer plusieurs procédures et de combiner éventuellement le traitement avec un séjour de loisir ou de récupération.

Le marché du tourisme médical a été évalué en 2015 à environ 852 millions de $.
Le marché du tourisme médical a été évalué en 2015 à environ 852 millions de $. Photo : Bangkok Hospital

L’Economic Intelligence Center évalue les dépenses à environ 150 000 baths sur deux semaines pour un touriste venu bénéficier d’une opération de chirurgie plastique, contre 48.000 baths sur 6 jours pour un touriste culturel et de loisir.

Deux raisons principales font de la Thaïlande une destination médicale privilégiée.

D’abord parce que les prix sont plus abordables pour les pays dits « développés », comme les États-Unis, l’Allemagne ou l’Australie.

Par exemple un pontage cardiaque au États-Unis coûte environ 144 000$ contre 26000$ en Thaïlande selon le site medholiday.com, organisant et facilitant les voyages pour des raisons médicales.

Les coûts d’un hôpital comme le Bumrungrad à Bangkok seraient généralement 50% à 70% moins chers, comparés aux centres médicaux privés aux États-Unis et en Europe.

Ainsi ces pays constituent un marché intéressant d’autant plus que le vieillissement de la population tend à augmenter la demande de soin.

Récemment la Thaïlande a également approuvé la mise en place d’un nouveau visa de 10 ans destiné aux personnes de plus de 50 ans pouvant justifier de ressources conséquentes et d’une assurance maladie couvrant les soins à hauteur d’au moins 10.000 dollars.

Le pays du sourire moins cher

Aussi une opération de chirurgie esthétique revient environ 50% fois moins cher en Thaïlande qu’en Europe. Il est également possible de réaliser des économies importantes sur les soins dentaires : le terme pays du sourire prend ici tout son sens  avec des prix  environ de 50 à 70% moins élevés qu’en France.

L’autre raison qui fait de la Thaïlande une destination privilégiée est la qualité des services médicaux proposés et le fait de pouvoir accéder aux soins rapidement.

Une autre raison qui favorise le choix du tourisme médical : le problème des liste d'attente dans les pays développés
Une autre raison qui favorise le choix du tourisme médical : le problème des liste d’attente dans les pays développés

Ainsi des patients en provenance des Emirats, des autres pays de l’Asean (Indonésiens, Cambodgiens, Malaisiens et Birmans) se rendent dans des établissements thaïlandais pour profiter d’une qualité de service supérieur.

La Thaïlande compte plus de 53 centres médicaux accrédités par le JCI (Joint Commission International), qui suppose que les établissements répondent à des normes de qualité internationales assez strictes.

Liste des hôpitaux en Thaïlande

Laisser un commentaire