Catégories
Santé Tourisme

Coronavirus : le témoignage d’une Française soignée en Thaïlande

Pas de fièvre mais juste un gros coup de fatigue : au début de son voyage en Thaïlande, Charlotte ne s’est pas trop inquiétée…

Partie en Thaïlande le 10 mars pour rendre visite à sa famille, Charlotte, 27 ans, n’aura pas eu beaucoup de temps pour profiter de la plage et du soleil.

Elle avait prévu de passer une semaine sur l’île de Ko Tao avec son conjoint, mais à la place elle se retrouve confinée dans une chambre d’hôpital à Bangkok.

« Le 11 mars après avoir passé la nuit à Bangkok nous avons pris l’avion pour Surat Thani avec mon conjoint, et dès le lendemain j’ai commencé à me sentir mal : un gros coup de fatigue, une forte migraine, mais pas de fièvre. »

Un gros coup de fatigue

« J’ai pensé que c’était la fatigue du voyage ajouté au stress d’une semaine de travail très intense avant de partir, et je ne me suis pas trop inquiétée, surtout qu’il m’arrive fréquemment d’avoir des maux de tête en temps normal. »

Mais après avoir passé deux jours dans un hôtel, heureusement désert, à Surat Thani la situation ne s’améliore pas pour Charlotte.

« Je n’avais toujours pas de fièvre, mais j’ai commencé à tousser et j’avais le nez complètement bouché avec une perte totale du goût et de l’odorat. Là j’ai commencé à m’inquiéter et nous avons annulé la semaine prévue à Ko Tao et nous sommes rentrés à Bangkok. »

Une fois à Bangkok, Charlotte se rend à l’hôpital Samitivej pour une consultation et faire un premier test de Covid-19.

« Dès l’entrée à l’hôpital on vous fait un premier test de température, et ensuite un autre avant la consultation, mais bizarrement je n’avais toujours pas de fièvre. Nous avons quand même fait le test avec mon conjoint. »

48 heures confinée dans un hôtel

Ensuite Charlotte a passé 48 heures confinée dans un hôtel de Bangkok en attendant les résultats.

« Au bout de deux jours, j’ai reçu un email de l’hôpital me demandant de les appeler : au téléphone ils m’ont annoncé que le test au Covid-19 était positif pour moi et négatif pour mon conjoint, ce qui a été un soulagement car il est asthmatique ce qui est un facteur de risque supplémentaire. »

Cinq heures plus tard une ambulance est venue chercher Charlotte à son hôtel pour l’emmener à l’hôpital où elle se trouve encore en attente des résultats d’un deuxième test.

« Je prends un traitement anti viral du même type que ceux que l’on donne aux patients traités pour le HIV, en attendant de voir ce que donnent les résultats du prochain test. Avant de me laisser partir ils veulent avoir deux tests négatifs successifs pour de pas prendre de risques. »

Un séjour plus long que prévu

Charlotte devait rentrer demain en France, mais son voyage risque de durer un peu plus longtemps que prévu, et aussi de lui coûter un peu plus cher…

« Pour le moment c’est moi qui avance les frais : je suis partie sans assurance, c’est à dire juste avec l’assurance de ma carte bancaire, et c’est une erreur que je ne referai pas.. car pour l’instant ils ne prennent rien en charge. Ensuite je pense qu’il sera possible de me faire rembourser au moins partiellement par le système français de couverture sociale. »

Charlotte pense qu’elle a attrapé le virus en France avant de partir, car son travail dans une organisation patronale implique beaucoup de réunions et de contact personnels.

« Je ne me plains pas, je suis très bien soignée ici : les infirmières viennent prendre ma température toutes les deux heures et ils prennent la situation très au sérieux. Je suis dans un chambre spéciale complètement isolée du reste de l’hôpital et le personnel soignant est complètement protégé quand ils viennent me voir. Je préfère attendre d’être guérie avant de rentrer en France, c’est plus sûr et comme ça je ne risque pas de contaminer quelqu’un d’autre dans l’avion. »

Olivier Languepin

Par Olivier Languepin

Journaliste basé à Bangkok depuis 2006. Rédacteur en chef de thailande-fr.com.

8 réponses sur « Coronavirus : le témoignage d’une Française soignée en Thaïlande »

@wagon Tout à fait exact ! 2 millions de bahts, c’est bien la somme réclamée par le Bangkok Hospital de Pattaya à mon voisin allemand pour une intervention liée à un problème cardiaque. Inutile de vous dire, qu’il est reparti fissa se faire soigner en Europe.

Bonjour, cela fait plus de 15 ans que j’effectue des séjours plus ou moins long en Thaïlande, j’ai été victime d’une chute dans un hôtel à Chiang Raï, Hospitalisé dans cette ville, j’ai utilisé ma carte bancaire master carte gold, j’ai eu droit à tout les soins que l’on puisse imaginé, j’ai été transporté par avion à Bangkok ou j’ai été hospitalisé à Bangkok international hospital. Le scanner que l’on a pratiqué, n’existe pas chez nous en France. Pour cette hospitalisation, je n’ai rien eu à payer. L’année dernière, problème cardiaque sur Kho Phangan, hospital de secours sans plus, (Bangkok hospital) pas bien équipé pour mon cas, j’ai été transporté par speed boat SAMU, sur l’ile de Kho Samui, par SAMU avec motard de la Police, jusqu’à Bangkok Hospital Kho Samui. La encore des soins de ouf, un suivi extra, un cardiologue inquiétant, mais au top, j’ai pris contact avec mon cardiologue en France, qui m’a rassuré. J’ai eu droit à un corano scanner, avec un CD dans lequel on voit toutes sorte de veines, artères, muscle en 3 D du cou jusqu’au bassin. Cela ne ma rien couté. J’ai vue la facture il y en avait pour 12 000€ pour 4 jours. Par la suite je me suis renseigné, l’assurance carte master carte ‘est faite remboursée par la Sécurité sociale et ma mutuelle, le reste a été pris en charge pas mondial assistance. Tout cela pour dire que les soins à l’étranger sont généralement pris en compte par la sécurité sociale, qui se trouve à Vanne dans le Morbihan. Mais si vous partez regardez l’assurance de votre carte bleue, et penser à prendre une assurance spécifique pour votre séjour, si vous n’avez pas la bonne carte bleue.

Merci pour ces informations, j’espère que cette personne pourra également se faire rembourser par son assurance

Elle n’est pas obligée d’accepter les soins, et non elle ne sera remboursée qu’un toute petite somme…
Mais pourquoi ne pas avoir accepter une quarantaine dans un hôtel, est-elle vraiment obligée d’être hospitalisée ? 🤔

Pourquoi elle ne sera remboursée de rien en France ? J’ai déjà eu des soucis de santé certes légers en Thaïlande, j’ai envoyé mes factures de l’hôpital public à la Sécurité Sociale en France qui m’a remboursé normalement, les hôpitaux publics en Thaïlande n’exagèrant pas en général leurs prix pour les étrangers.

En effet la sécurité sociale rembourse les soins à l’étranger, mais sur la base des tarifs pratiqués en France. Dans un hôpital privé de Bangkok, les tarifs sont souvent plus élevés.

oui les cartes bancaires ne couvrent pas le coronavirus . charlotte ne sera remboursée de rien en france. mais attention concernant les cartes bancaires et leur assurance si vous n avez pas une gold minimum elles ne couvrent quasi rien dans le cas d’un pepin de santé . seul une carte infinit ou premier assure jusqu à 110 00 euros de frais d hospitalisation. a savoir dans certain pays une petite operation peut vous être facturée 40 00 euros .prix journée hopital standard Bangkok 500 euros intervention pour problème cardiaque 2 millions de bath . ca peut vite monter . donc attention

Laisser un commentaire