Pour aller voter les habitants de Chiang Mai ont du porter des masques pour se protéger des poussières toxiques PM2.5 dont le niveau a battu tous les records le jour du scrutin.

La capitale du nord de la Thaïlande, très prisée des touristes chinois, a figuré presque tout la semaine dernière en tête des villes plus polluées du monde dans le classement de l’organisme AQI Index.

La situation n’est guère plus enviable dans la capitale à Bangkok où l’indice de pollution descend rarement en deçà de 100 en fonction des caprices de la météo, et de l’humeur des 10 millions d’automobilistes qui parcourent les artères saturées de la capitale chaque jour.

La Thaïlande croule sous les déchets industriels, les sacs en plastique et ses sites touristiques sont dévastés par le tourisme de masse, mais le débat sur cette question n’intéresse pas grand monde dans le royaume.

Les problèmes environnementaux ont occupé une place marginale dans le débat politique pré électoral, lorsqu’ils n’ont pas été complétement occultés.

Dans le programme des grands partis ne figurent que des engagements de principe, accompagnés d’aucune mesures concrètes.

Les habitants du royaume ont pourtant du souci à se faire pour leur espérance de vie : ceux qui vivent dans les endroits les plus pollués du royaume sont susceptibles de perdre jusqu’à quatre années de vie selon une étude récente.

Selon France2 les arrivages de déchets électroniques ont presque doublé en deux ans. Les décharges illégales se multiplient dans les campagnes et le pays devient la nouvelle poubelle mondiale de nos déchets électroniques.

La Thaïlande 23ème pays le plus pollué au monde

Une autre étude réalisée par AirVisual, une organisation de surveillance indépendante, a classé la Thaïlande au 23e rang des pays les plus pollués en 2018 par les PM2,5, les particules les plus petites et les plus nocives

Alors que la norme maximale admise de l’OMS est un taux de 10 microgrammes par mètre cube, celui de la Thaïlande se situe en moyenne à 26,4 microgrammes par mètre cube.

Koh Larn, l’île poubelle de Thaïlande

En face de Pattaya l’île de Koh Larn est devenu une décharge à ciel ouvert, une île poubelle envahie par des tonnes de sacs en plastique.

La Thaïlande est l’un des pays qui consomme le plus de sacs en plastique au monde, causant chaque année la mort de centaines de créatures marines qui vivent près des plages très fréquentées du pays.

Actuellement, environ deux millions de tonnes de déchets plastiques sont générées en Thaïlande chaque année, mais seulement 500 000 tonnes sont recyclées.

4.5/5 (2 Reviews)

Laisser un commentaire