Respirez en Thaïlande et mourez quatre ans plus tôt

Les habitants du royaume ont du souci à se faire pour leur espérance de vie : ceux qui vivent dans les endroits les plus pollués du royaume sont susceptibles de perdre jusqu’à quatre années de vie selon une étude récente.

L’exposition prolongée à des particules ultrafines appelées PM2.5 a entraîné une diminution de l’espérance de vie de plus de deux ans en moyenne en Thaïlande par rapport aux personnes vivant dans des zones conformes aux normes de qualité de l’air de l’Organisation mondiale de la Santé.

Deux ans et cinq mois de vie partis en fumée à Bangkok

En moyenne, les Bangkokiens vivront 2,4 ans de moins, tandis que les habitants de Chiang Mai et de Chiang Rai verront respectivement 3,6 et 3,9 printemps de moins, selon le rapport Air Quality Life Index publié mercredi par l’Université de Chicago.

L’indice évalue l’impact de la pollution atmosphérique par les particules sur l’espérance de vie des habitants.

Le rapport a été publié alors que les provinces du Nord et du Nord-Est suffoquaient en raison des fumées saisonnières toxiques causées en grande partie par des feux de forêt.

La Thaïlande 23ème pays le plus pollué au monde

Une autre étude réalisée par AirVisual, une organisation de surveillance indépendante, a classé la Thaïlande au 23e rang des pays les plus pollués en 2018 par les PM2,5, les particules les plus petites et les plus nocives

Alors que la norme maximale admise de l’OMS est un taux de 10 microgrammes par mètre cube, celui de la Thaïlande se situe en moyenne à 26,4 microgrammes par mètre cube.

Bangkok 24e capitale la plus polluée au monde

Bangkok était la 24e capitale la plus polluée au monde l’année dernière, et les provinces les plus touchées de la Thaïlande étaient Samut Sakhon, Nakhon Ratchasima et Nong Khai.

La municipalité de Bangkok utilise des canons à eau pour lutter contre la pollution

Le rapport cite la croissance du secteur industriel et l’augmentation des émissions des véhicules, entraînant une augmentation de 23% de la pollution atmosphérique depuis 1998.

Même si les normes de pollution du gouvernement thaïlandais sont plus laxistes que dans les autres pays, trois personnes sur quatre respirent un air «malsain» en Thaïlande.

4.9/5 (7 Reviews)

Laisser un commentaire

34,296FansJ'aime
182FollowersSuivre
2,519FollowersSuivre
33,917FollowersSuivre
1,524FollowersSuivre
351AbonnésSouscrire

Récents

0/5 (0 Reviews)