Bureau de vote à Bangkok

Selon les dernières estimations, la participation électorale était en net retrait hier par rapport à ce qui était prévu : huit ans après le dernier scrutin législatif de 2011, seulement 66% des électeurs sont allés voter et près de 6% des bulletins sont invalides.

Un résultat qui contraste avec la participation record de 87% du vote avancé de 2,6 millions d’électeurs de la semaine dernière.

En revanche les prévisions sur les changements provoqués par le vote de près de 7,4 millions de jeunes qui ont voté pour la première fois ont bien eu lieu.

Ils se traduisent notamment par la percée inédite d’un nouveau parti d’opposition (Future Forward) qui recueille plus de 5 millions de votes.

Considéré comme une bouffée d’air frais par les jeunes électeurs votant pour la première fois, mais critiqué par d’autres pour avoir proposé des changements « radicaux » le parti « Future Forward » est une des surprises de ces élections.

La percée de Future Forward coïncide avec déroute du Parti Démocrate, le plus ancien parti politique de Thaïlande qui enregistre une contre performance historique emportant seulement une cinquantaine de sièges.

Le clivage traditionnel chemises jaunes-chemises rouges qui a structuré la vie politique thaïlandaise ces 15 dernières années est aujourd’hui dépassée. La jeunesse s’est exprimée fortement en faveur de la démocratie et contre l’armée et la monarchie.

a déclaré Eugénie Mérieau sur France Culture

Compte tenu du fait qu’aucun parti ne dispose d’une majorité suffisante à l’Assemblée pour former un gouvernement, les « petits » partis comme Future Forward ou le Bhumjaitai, qui a fait campagne sur la légalisation de la culture du cannabis, pourrait se retrouver en position d’arbitre.

4.5/5 (2 Reviews)

Laisser un commentaire