Le milliardaire qui exaspère les militaires

Son parti est menacé de dissolution et lui risque la prison, mais Thanathorn Juangroongruangkit assume sereinement son rôle d’empêcheur de tourner en rond dans le paysage électoral thaïlandais à quelques semaines des élections du 24 mars.

Farouchement antimilitariste et en faveur d’une plus grande égalité sociale, le séduisant milliardaire qui a fait fortune dans la vente de pièces automobiles, a tout pour énerver les généraux au pouvoir depuis 2014, et qui entendent bien y rester.

Farouchement antimilitariste

Totalement inconnu il y a un an, le leader du parti Futur Forward s’est imposé un candidat crédible au élections du 24 mars

Son discours tranche de manière assez nette avec celui des partis traditionnels en s’opposant de manière frontale au pouvoir des militaires, tout en rejetant aussi les alternatives populistes proposées par les partis au service de Thaksin Shinawatra, l’ex Premier ministre en exil.

Son parti, « Futur Forward » pourrait bien créer la surprise aux prochaines élections, au moins dans la circonscription de Bangkok où il compte le plus de soutiens surtout parmi les jeunes.

S’adressant au Bangkok Post, Thanathorn Juangroongruangkit, a exposé sa vision d’une Thaïlande plus juste et démocratique, libérée de l’hégémonie militaire, de la corruption politique et économique, et du fossé entre les riches et les pauvres au monde.

La première priorité du parti, a déclaré M. Thanathorn, est de s’attaquer au pouvoir de l’armée qui a lancé 19 coups d’État en Thaïlande, dont 12 ont été couronnés de succès, depuis l’établissement de la monarchie constitutionnelle en 1932.

A quoi servent les 1400 généraux thaïlandais ?

Lors d’un entretien avec le Bangkok Post, M. Thanathorn a déclaré qu’il souhaitait réduire considérablement les dépenses militaires et le nombre de généraux.

Il propose aussi de mettre fin à la conscription, d’étendre le système de protection sociale et de faire comparaître Thaksin et Yingluck Shinawatra pour de nouveaux procès.


Thanathorn Juangroongruangkit est candidat au poste de Premier ministre aux prochaines élections législatives en Thaïlande

«Nous avons environ 1 400 généraux, soit plus que presque tous les pays du monde. Nous voulons réduire la taille de l’armée qui compte 400 000 officiers : un nombre que nous voulons réduire de moitié.


Thanathorn Juangroongruangkit

60 milliards de bahts d’économie sur le dos des militaires

La plate-forme de Future Forward appelle à la mise en place d’un système de protection sociale universel, prévoyant des pensions pour les personnes âgées, des soins de santé étendus à tous les citoyens, une éducation totalement gratuite et un engagement à élever chaque famille au-dessus du seuil de pauvreté défini par l’ONU.

Nous voulons rendre les dépenses militaires transparentes et sous le contrôle du gouvernement civil. De plus, nous voulons mettre fin à la conscription obligatoire. « 


Thanathorn Juangroongruangkit

Interrogé sur la manière dont il compte financer les dépenses sociales de son parti, M. Thanathorn compte principalement sur les réductions des dépenses militaires et sur une augmentation des impôts sur les plus riches.

«En réformant l’armée, nous pouvons économiser 60 milliards de bahts que nous pourrons dépenser pour l’éducation et le bien-être des jeunes.


Thanathorn Juangroongruangkit

Thanathorn Juangroongruangkit a déclaré que les accusations à son encontre étaient motivées par des considérations politiques, et ne réussiraient pas à l’empêcher de maintenir sa candidature.

Interrogé sur la manière dont Future Forward compte s’attaquer à la corruption politique, M. Thanathorn a évoqué le modèle de son propre parti. «Nos 350 candidats à la députation sont de nouveaux visages, aucun d’entre eux ne fait partie du système de favoritisme actuel. »

4.3/5 (12 Reviews)

1 commentaire

Laisser un commentaire

34,296FansJ'aime
182FollowersSuivre
2,519FollowersSuivre
33,917FollowersSuivre
1,524FollowersSuivre
351AbonnésSouscrire

Récents

0/5 (0 Reviews)