Le 3 décembre, un train est entré en gare de Vientiane, la capitale du Laos: un voyage qui aurait pu être comme n’importe quel autre – s’il n’était pas parti de Kunming, la capitale de la province chinoise du Yunnan.

La suite est réservée aux abonnés - Déjà abonné ?   Se connecter   Pas encore abonné ?    Abonnez-vous pour lire la suite    

Olivier Languepin

Olivier Languepin

Journaliste basé à Bangkok depuis 2006. Rédacteur en chef de thailande-fr.com.