Catégories
Entreprises

Thai Airways veut réduire ses coûts de fonctionnement de 20%

Thai Airways International PCL, qui a affiché des pertes ces deux dernières années, s’attend à un nouveau déficit cette année avant de revenir à la rentabilité en 2016.

Thai Airways International PCL, qui a affiché des pertes ces deux dernières années, s’attend à un nouveau déficit cette année avant de revenir à la rentabilité en 2016.

(THAI) a affiché des pertes de 15,57 milliards de baht en 2014, en hausse de 29,8%, ou 3,57 milliards de baht, par rapport à 2013.

La compagnie nationale thaïlandaise a été confrontée à un environnement particulièrement difficile depuis que M. Charamporn Jotikasthira a pris les rênes de l’entreprise en décembre 2014.

Nous devons nous efforcer de retrouver notre statut de plaque tournante des transports en Asie, a t-il dit.

au cours d’une conférence de presse au FCCT de Bangkok.

Dans le passé, la Thaïlande, ainsi que Singapour et Hong Kong, était un arrêt obligé pour les passagers voyageant de l’Europe vers l’Indonésie, l’Australie ou le Japon.

Mais avec la montée en puissance des transporteurs du Moyen-Orient, les routes des long courriers internationaux ont profondément évolué, selon M. Charamporn.

Maintenant, beaucoup d’avions passent simplement au dessus nos têtes. Le transit des passagers en provenance de l’Europe passe par Dubaï ou Abu Dhabi, pour aller à Sydney

Avec les progrès de la technologie qui permettent de diminuer la consommation de carburant et d’augmenter leur rayon d’action, un nombre croissant de gros porteurs n’ont plus besoin de passer par Bangkok.

Selon les données affichées par M. Charamporn Jotikasthira, la Thaïlande est toujours la destination préférée au sein de l’Asean des transporteurs du Moyen-Orient (à savoir, Emirates, Etihad et Qatar)

Actuellement jusqu’à 18 vols par jour opèrent à partir du Moyen-Orient vers la Thaïlande.

Cela représente 110.730 sièges par semaine, soit une hausse de 28% par rapport à 2014

La plupart du trafic passe par Dubaï ou Abu Dhabi avec la politique de ciel ouvert que la Thaïlande a approuvé en 2005.

Nous voulons réduire de 20% les coûts hors carburant, qui sont d’environ 100 milliards de baht en 2014. Nous vendons aussi 42 avions pour améliorer la cohérence de nos routes.

Nous avons trop de types d’aéronefs différents ce qui génère des coûts supplémentaires. Sur la route de Bangkok – Hong Kong nous avons sept types d’avions, ce qui est trop.

Selon le PDG de THAI, la compagnie aérienne possède 11 types d’avions différents, et souhaite réduire ce nombre à cinq ou six, pour abaisser les coûts de la maintenance, de la certification des pilotes et de l’équipage.

Thai Airways International (THAI) a été critiquée récemment par le ministre des Transports Arkhom Termpittayapaisith, qui a ordonné à l’entreprise de réduire ses coûts trop élevés, en particulier les avantages offerts à ses dirigeants.

Malgré une restructuration précédente dans laquelle plus de 77 postes de direction ont été redistribués, THAI n’a pas fait suffisamment d’efforts pour maîtriser ses coûts, a t’il dit.

Je suis convaincu que nous pouvons atteindre l’objectif d’être rentable d’ici la fin de l’année prochaine

a déclaré le PDG de THAI, répondant à une question des journalistes présents.

Cette année, nous avons eu des coûts supplémentaires parce que nous devions fermer plusieurs destinations comme Madrid, Johannesburg et Los Angeles, et aussi à cause du plan de retraite anticipée.

Thai Airways est cotée à la bourse thaïe (SET), et le gouvernement thaïlandais détient 53% des actions.

En 2014 Thai a transporté un total de 19,1 millions de passagers et exploite une flotte de 93 avions avec 24952 employés.

Thai dispose également de participations dans d’autres activités connexes comme les hôtels, les services de transport aérien, la restauration, les services d’approvisionnement en carburant d’aviation, les systèmes de billetterie en ligne et 100% des actions de Thai Smile Airways, et 39,2% dans Nok Air.

Olivier Languepin

Par Olivier Languepin

Journaliste basé à Bangkok depuis 2006. Rédacteur en chef de thailande-fr.com.

Laisser un commentaire