Dietrich Mateschitz était employé comme commercial pour la société Procter & Gamble en Thaïlande lorsqu’il a découvert Krating Daeng, la boisson qui allait devenir Red Bull, géant mondial des boissons énergétiques.

En 1987, Dietrich Mateschitz lance la marque Red Bull en Autriche avec le propriétaire original de la boisson, le Thaïlandais Chaleo Yoovidhya, la transformant finalement en la plus grande marque de boisson énergisante au monde qui lui permet d’amasser une fortune estimée à 25 milliards de dollars.

M. Mateschitz a gazéifié la boisson et légèrement modifié la recette pour séduire les consommateurs occidentaux. Mais réalisant que peu d’entre eux étaient susceptibles d’abandonner leur café du matin, il a positionné Red Bull comme un carburant branché pour les gens qui repoussent les limites.

Sports extrêmes et Formule 1

Red Bull prospère dans les médias grace aux sponsorings de la marque associés aux sports extrêmes tels que le surf, la plongée en falaise, les sports d’hiver et le VTT, car Red Bull s’est impliqué dans beaucoup d’entre eux.

Son implication en F1 a commencé avec l’équipe Sauber basée en Suisse, dont Red Bull est devenu actionnaire à 60%, avant que les deux ne se séparent à la suite d’une dispute sur le choix du pilote – Sauber a signé le Finlandais inexpérimenté Kimi Räikkönen pour sa première saison en 2001, lorsque Mateschitz voulait qu’il choisisse le protégé de Red Bull, Enrique Bernoldi.

Red Bull a également étendu ses intérêts sportifs au football, en achetant des équipes à Salzbourg, la ville la plus proche de la maison de Mateschitz à Fuschl am See en Autriche, et Leipzig en Allemagne, ainsi que ce qui était les New York / New Jersey MetroStars, Campinas au Brésil, fondant un club au Ghana et reprenant une équipe de hockey sur glace à Munich.

La famille Yoovidhya, est aujourd’hui à la tête de la troisième fortune de Thaïlande.

Un hériter encombrant

Le cas de Vorayuth Yoovidhya, fils de l’autre co-fondateur de Red Bull (Chaleo Yoovidhya décédé en 2012) surnommé “Boss”, a attiré l’attention des médias du monde entier après que sa Ferrari a percuté un policier à moto à près de 180 km/h dans le centre de Bangkok le 3 septembre 2012, entraînant sa mort.

L’affaire a fait couler beaucoup d’encre en Thaïlande, où la justice et la police sont souvent accusées d’accorder un régime de faveur aux membres de l’élite et aux familles les plus riches.

Du côté de la famille de la victime, le silence est de plomb. La famille Red Bull a consenti à leur verser 500 000 bahts, soit environ 11 400 euros en échange de l’abandon des poursuites contre lui.

Rédaction Bangkok

Rédaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est située à Bangkok et est constituée de journalistes pigistes et de stagiaires

One reply on “Décès de Dietrich Mateschitz cofondateur de Red Bull”

  1. des milliardaires qui donnent un pourboire de 10 00 euros pour un meurtre , quelles ordures.

Comments are closed.