Catégories
Commerce

Les exportations automobiles en baisse de 46% en avril

Le secteur automobile en Thailande figure parmi les plus touchés par la récession économique. Pour le mois d’avril, les exportations sont en recul de 46% ce qui porte à 33% la diminution pour les quatre premier mois de l’année.La Thaïlande est un important centre de production et d’exportation pour les pick-up et véhicules utilitaires fabriqués par  General Motors Corp, Toyota Motor Corp, Isuzu Motors Ltd et Mitsubishi Motors Corp – qui souffrent toutes d’une baisse de leurs commandes dues au ralentissement mondial.

L’industrie automobile représente environ 11% du PIB en Thaïlande (6% pour le tourisme).

La Thaïlande compte environ 15 sites d’assemblages, dont 45% de la production est exportée

La production automobile en Thaïlande a atteint 1,4 millions d’unités en 2008, et le secteur emploie 300.000 personnes, dont environ un tiers d’entre eux en sous traitance. Une expansion très rapide puisqu’en 2000, la production automobile n’était que de 405000 véhicules. A moins d’une reprise importante des commandes au second semestre, la production automobile devrait enregistrer une baisse d’au moins 30% en 2009.  La Thaïlande compte environ 15 sites d’assemblages, principalement dans la région de Rayong, dominés par les constructeurs japonais. 45% de la production de ces sites est exportée: les 5 principaux pays clients pour les véhicules commerciaux sont l’Australie, l’Arabie Saoudite, le Royaume-Uni, l’Italie et les États-Unis.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

  • Pour sauver notre industrie, nous devons réorganiser l’industrie automobile!

    D’abord, nous devons exiger une enquête parlementaire autour des responsables des bulles financière depuis 30 ans, qui ont détruit l’industrie en général et qui ont conduit le monde dans la situation que nous connaissons aujourd’hui!

    Néanmoins, nous ne pourrons pas construire des voiture indéfiniment, nous pouvons certes amélioré la conception (voiture électrique, hydrogène)

    Nous devons repenser le transport de villes en villes avec des transports de masses à très grand vitesse, avec par exemple des TGV ou des trains à lévitation magnétique.

    Mais nous pouvons aussi produire des machines outils qui serviront au développement des pays en voie de développement, des tracteurs par exemple ou beaucoup d’autres outils.

    Face à l’effondrement de l’industrie automobile, nous devons réfléchir à sa réorganisation rapide! Le refus de cette réflexion conduira le secteur automobile européen dans la même situation que celle aux USA ou encore comme l’industrie du Charbon!

    En parallèle, nous devons mettre en banqueroute le système financier libéral au main de la finance, afin de proposer une nouvelle architecture monétaire et financière, un nouveau Bretton Woods, contrôlée par les pouvoirs publics au service du peuple et des nations.

    Le citoyens doivent se battre pour ce genre de projet

    David C.