Catégories
Santé

Moins de patients étrangers dans les hopitaux de Thaïlande

Les grands hôpitaux de Bangkok ont connu une chute de fréquentation des patients étrangers au premier trimestre 2009,  attribuée à l’agitation politique et au ralentissement économique. Selon les analystes de Trinity Securities la baisse devrait se poursuivre au deuxième trimestre.

Le tourisme médical n’est pas à l’épreuve des crises qui ont secoué la Thailande ces derniers mois. Jusqu’à présent le secteur du tourisme médical  avait régulièrement enregistré des taux de croissance annuels à deux chiffres. Depuis 2002, le nombre de patients étrangers dans les hôpitaux thaïlandais à plus que doublé passant de 620.000 à 1,45 millions l’année dernière. Mais pour la première fois cette année la tendance s’est inversée.

Le nombre de patients étrangers du Bumrungrad Hospital de Bangkok et du Dusit Medical Services (BDMS) a baissé de 4 à 5 % au cours des trois premiers mois de l’année. Le BDMS est un groupe coté à la bourse de Bangkok qui comprend les établissement du Bangkok Hospital, BNH Hospital et Samitivej Hospital.

Le nombre de patients étrangers à destination de la Thaïlande pour le traitement des maladies complexes, ou de la chirurgie est également en baisse.  La crise économique mondiale a obligé certains patients étrangers à chercher des solutions à moindre coût notamment en Inde, estime l’etude de Trinity Securities.

Bumrungrad Hospital Public Co. Ltd a cependant déclaré un bénéfice en hausse pour les résultats du premier trimestre de 2009. La société a réalisé un bénéfice net de 338 millions de baht en hausse de 7,5% sur un an et de 15,9% trimestre sur trimestre.

En revanche le Bangkok Dusit Medical Services (BMDS), a déclaré un bénéfice net consolidé au premier trimestre de 454 millions de baht, en baisse de 35 % par rapport à la même période l’an dernier, avec une  marge bénéficiaire à 8,4 %, contre 12,5 % un an plus tôt.

Les analystes estiment aussi  que la grippe A ne touchera que les grands hôpitaux du pays, et seulement dans le court terme, car le virus est moins sévère que celui du SARS. Le taux de mortalité de la grippe A n’est que de 6 %, tandis que celui du  Sars était de 60 %.

Le nombre de patients étrangers du Bumrungrad au cours du premier trimestre de cette année a baissé de 5,1 % : les patients en provenance des États-Unis ont progressivement diminué depuis le début de l’année, mais ceux du Moyen-Orient sont en augmentation.

Sur le long terme, les prévisions économiques concernant le tourisme médical restent optimistes : le rapport Asian Medical Tourism Analysis (2008-2012) prévoir une croissance annuelle moyenne de 16% sur le secteur pour les cinq prochaines années. Or la Thaïlande occupe une place de leader en Asie, suivi par Singapour et l’Inde, les Philippines et la Malaisie.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.