Info Publicité : VisaThailande.fr est une agence de visa agréée par l’ambassade royale de Thaïlande

Les grands hôpitaux de Bangkok ont connu une chute de fréquentation des patients étrangers au premier trimestre 2009,  attribuée à l’agitation politique et au ralentissement économique. Selon les analystes de Trinity Securities la baisse devrait se poursuivre au deuxième trimestre.

Le tourisme médical n’est pas à l’épreuve des crises qui ont secoué la Thailande ces derniers mois. Jusqu’à présent le secteur du tourisme médical  avait régulièrement enregistré des taux de croissance annuels à deux chiffres. Depuis 2002, le nombre de patients étrangers dans les hôpitaux thaïlandais à plus que doublé passant de 620.000 à 1,45 millions l’année dernière. Mais pour la première fois cette année la tendance s’est inversée.

Le nombre de patients étrangers du Bumrungrad Hospital de Bangkok et du Dusit Medical Services (BDMS) a baissé de 4 à 5 % au cours des trois premiers mois de l’année. Le BDMS est un groupe coté à la bourse de Bangkok qui comprend les établissement du Bangkok Hospital, BNH Hospital et Samitivej Hospital.

Le nombre de patients étrangers à destination de la Thaïlande pour le traitement des maladies complexes, ou de la chirurgie est également en baisse.  La crise économique mondiale a obligé certains patients étrangers à chercher des solutions à moindre coût notamment en Inde, estime l’etude de Trinity Securities.

Bumrungrad Hospital Public Co. Ltd a cependant déclaré un bénéfice en hausse pour les résultats du premier trimestre de 2009. La société a réalisé un bénéfice net de 338 millions de baht en hausse de 7,5% sur un an et de 15,9% trimestre sur trimestre.

En revanche le Bangkok Dusit Medical Services (BMDS), a déclaré un bénéfice net consolidé au premier trimestre de 454 millions de baht, en baisse de 35 % par rapport à la même période l’an dernier, avec une  marge bénéficiaire à 8,4 %, contre 12,5 % un an plus tôt.

Les analystes estiment aussi  que la grippe A ne touchera que les grands hôpitaux du pays, et seulement dans le court terme, car le virus est moins sévère que celui du SARS. Le taux de mortalité de la grippe A n’est que de 6 %, tandis que celui du  Sars était de 60 %.

Le nombre de patients étrangers du Bumrungrad au cours du premier trimestre de cette année a baissé de 5,1 % : les patients en provenance des États-Unis ont progressivement diminué depuis le début de l’année, mais ceux du Moyen-Orient sont en augmentation.

Sur le long terme, les prévisions économiques concernant le tourisme médical restent optimistes : le rapport Asian Medical Tourism Analysis (2008-2012) prévoir une croissance annuelle moyenne de 16% sur le secteur pour les cinq prochaines années. Or la Thaïlande occupe une place de leader en Asie, suivi par Singapour et l’Inde, les Philippines et la Malaisie.

A propos de cet auteur

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.