Baisse des exportations, croissance en berne et guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis risquent de compliquer la tâche du futur gouvernement thaïlandais issu des élections du 24 mars.
La suite est réservée aux abonnés - Déjà abonné ?   Se connecter   Pas encore abonné ?    Abonnez-vous pour lire la suite