Catégories
Économie

La Thaïlande 4.0, Kesaco ?

Le gouvernement thaïlandais essaye de promouvoir « la Thaïlande 4.0 » comme un modèle économique visant à relancer la croissance grâce à l’innovation technologique et au développement durable.

Le gouvernement thaïlandais essaye de promouvoir « la Thaïlande 4.0 » comme un modèle économique visant à relancer la croissance sur de nouvelles bases, comme l’innovation technologique et le développement durable.

Si vous ne savez pas ce qu’est «la Thaïlande 4.0″, ne vous inquiétez pas. Une enquête menée par le Centre de prévision économique et du commerce a montré qu’un peu plus de la moitié des entreprises savait peu de choses, ou presque rien sur la Thaïlande 4.0.

Pourquoi la Thaïlande 4.0?

Si vous avez raté la présentation du général, la Thaïlande 4.0 c’est tout simplement le quatrième stade de croissance économique du pays.

Le premier modèle de croissance, « la Thaïlande 1.0, » était un pays dont le développement reposait essentiellement sur le secteur agricole.

Le deuxième modèle, « Thaïlande 2.0, » était davantage concentré sur les industries légères, ce qui a aidé à moderniser l’économie et à passer d’un pays à faible revenu au statut de pays à revenu intermédiaire.

Dans le troisième modèle, « la Thaïlande 3.0, », le développement économique repose davantage sur les industries lourdes et les exportations, pour une croissance économique forte et continue (en gros les trente dernières années).

Le quatrième stade de croissance « la Thaïlande 4.0 » sera donc basé sur l’innovation, la créativité, les startups et la création de valeur ajoutée.

La Thaïlande 4.0
La Thaïlande 4.0, ou les étapes de croissance pour passer d’une économie rurale à une économie industrielle et basée sur l’innovation technologique.

Mais ce modèle basé sur une main d’oeuvre abondante et bon marché est en ce moment remis en question par le « middle income trap », ou le piège du revenu intermédiaire.

Le piège du revenu intermédiaire?

Le «piège du revenu intermédiaire» est une situation dans laquelle la croissance d’un pays est ralentie après avoir atteint le niveau du pays à revenu intermédiaire. Ce qui est le cas de la Thaïlande en ce moment.

En gros la croissance tirée par la classe moyenne (équipements en produits durables comme les réfrigérateurs, automobile, téléviseurs, climatisation etc…) à partir de produits de grande consommation industriels commence à s’essoufler.

Les pays à revenu intermédiaire comme la Thaïlande sont coincés entre leurs concurrents avec d’un coté les pays à salaires plus bas (Vietnam, Cambodge, Indonésie) qui leur font concurrence pour les industries qui demandent beaucoup de main d’oeuvre, et de l’autre les pays innovateurs qui dominent les industries liées à l’innovation technologique.

En d’autres termes, la Thaïlande est en transition à partir d’un pays avec une main-d’œuvre abondante et non qualifiée, vers une «économie fondée sur la valeur ajoutée » et l’innovation.

Un plan en trois parties

Selon le plan présenté par le Premier Ministre général Prayut Chan-o-cha, la Thaïlande 4.0 comporte trois éléments qui marquent un changement important dans l’économie et la production du pays.

Devenir une nation à revenu élevé

Le premier élément vise à transformer la Thaïlande en une nation à revenu élevé par le développement d’une économie fondée sur la connaissance. En mettant l’accent sur la recherche et le développement, la science et la technologie, la créativité et l’innovation.

Evoluer vers une société inclusive

Dans le second élément, la Thaïlande se déplace vers une «société inclusive» avec un accès  plus équitable aux fruits de la prospérité et de la croissance.

Mettre l’accent sur une croissance et un développement durable

Le troisième élément se concentre sur « la croissance durable et le développement » afin de parvenir à une croissance économique et à un développement durable sans détruire l’environnement.

Thai Property Group

Olivier Languepin

Par Olivier Languepin

Journaliste basé à Bangkok depuis 2006. Rédacteur en chef de thailande-fr.com.

Laisser un commentaire