Catégories
Économie

Un scénario de sortie de crise en Thaïlande

Plusieurs indicateurs démontrent que la Thaïlande semble bien avoir touché le point bas de sa période de récession. S’il est encore trop tôt pour préjuger de l’ampleur et du rythme d’une éventuelle reprise, certains indicateurs son redevenus positifs depuis le début du second semestre 2009.

Les premiers à l’avoir compris sont comme d’habitude les investisseurs, dont le comportement consiste toujours à anticiper les cycles économiques. Le SET, indice de la bourse de Bangkok a terminé la journée d’hier  à 703,  son plus haut annuel franchissant pour la première fois les 700 points. L’indice SET, est désormais en hausse de 52% depuis le mois de janvier.

Une autre indication provient du secteur automobile, très sensible à la conjoncture et aux exportations. Les constructeurs automobiles, durement touchés par la baisse des exportations ont commencé à reconstituer leur force de travail. Mitsubishi Motors Thaïlande a annoncé l’embauche de 1300 personnes pour le quatrième trimestre pour se préparer à une hausse des ventes.

La Thaïlande espère retrouver le chemin de la croissance dès le quatrième trimestre 2009

La société automobile japonaise a déclaré que ses stocks étaient revenus à la normale, et que ses usines devraient bientôt retrouver leur pleine capacité après que  la production a été réduite de 40% l’an dernier. Les 1100 employés mis à pied l’année dernière seraient prioritaires pour le recrutement. Les deux premières usines de Mitsubishi ont une capacité de production annuelle combinée de 50.000 voitures et 150.000 pickup.

L’indice de confiance des consommateurs thaïlandais est en légère augmentation pour un troisième mois consécutif au mois d’août. Cet indice mesurant le sentiment de confiance est monté à 67,4 contre 66,3 le mois précédent, selon l’Université de la Chambre de commerce Thaï à Bangkok. Réalisé grâce à une enquête nationale auprès de 2242 sondés, cet indice est à son plus haut depuis sept mois.

L’économie de la Thaïlande a diminué de 4,9 % au deuxième trimestre, une performance moins mauvaise que la diminution de 7,1 % au cours des trois premier mois de l’année, et qui laisse penser que le point bas de la récession a été franchi. La Banque de Thaïlande a déclaré la semaine dernière qu il n’y avait “aucune raison” de réduire les coûts d’emprunt davantage car la deuxième plus grande économie de l’Asie du Sud-Est était en convalescence.

Le gouvernement a mis en place un plan de relance de 116,7 milliards bahts (3,4 milliards de dollars)  au premier semestre de 2009 et prévoit de dépenser 1,06 trillions de bahts (22 milliards d’euros) sur les transports, la logistique, la santé et des projets d’éducation, échelonnés sur trois ans pour aider l’économie à sortir de son marasme.

La banque centrale, qui a réduit ses taux d’intérêt de 2,5 % entre décembre 2008 et avril 2009 pour relancer la croissance, a maintenu inchangé sont taux directeur à son plus bas niveau depuis cinq ans à 1,25 % .

La contraction de l’économie pourrait se limiter à 2 % au troisième trimestre et le produit intérieur brut pourrait retrouver le chemin d’une croissance positive de 3 % au cours du trimestre prochain, selon le ministère des Finances.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.