Catégories
Économie Tourisme

Tourisme : baisse de 9% au mois de mars

Sans surprise, le nombre de touristes qui se rendent en Thaïlande a continué de baisser au mois de mars : le nombre d’arrivées de touristes internationaux a baissé de 9,39% en mars

Sans surprise, le nombre de touristes qui se rendent en Thaïlande a continué de baisser au mois de mars : le nombre d’arrivées de touristes internationaux a baissé de 9,39% en mars en raison principalement de l’instabilité politique, selon le ministère du Tourisme.

Les six marchés enregistrant les plus fortes baisses ont été l’Afrique (-17,8%), l’Asie du Sud (-17,7%), le Moyen-Orient (-14,8%), l’Asie de l’Est (-14,67%) l’Océanie (-10,7%) et les Amériques (- 5,06%).

Mais l’Europe a connu une hausse de 2,25% à 680 728 visiteurs grâce à une amélioration de l’économie dans la zone euro.

Les Russes n’ont pas peur

Les deux moteurs de croissance principaux restent le marché russe, qui a augmenté de 9,86% à 211 677 visiteurs pour le mois de mars, et la Finlande, qui a progressé de 48,3% à 25 897.

Parmi les principaux marchés, les arrivées en provenance du Japon ont chuté de 26,1% à 101 046 visiteurs, tandis que la Malaisie est en baisse de 20,3% à 184 233, la Grande-Bretagne -13,1%, à 79 608, la Chine de 11,1% à 331 638 et l’Allemagne de 11% à 79 966.

Au premier trimestre 2014, les arrivées de touristes internationaux ont diminué de 5,85% à 6,6 millions, tandis que les revenus du tourisme sont en baisse de 4,02% à 311 milliards de baht.

Le tourisme représente une contribution directe au PIB de la Thaïlande de 7,3% et de 2 millions d’emplois. La contribution indirecte du tourisme à l’économie thaïlandaise est de 16,7% du PIB et 4,8 millions d’emplois.

Source : http://www.wttc.org/site_media/uploads/downloads/thailand2013.pdf

Redaction Bangkok

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

8 réponses sur « Tourisme : baisse de 9% au mois de mars »

Je suis venu en Thaïlande une trentaine de fois. J’y ai
dépensé 150 000 €, peut être.

En retraite, en 5 jours je prenais mon visa de 2 ou 3 mois,
mon billet d’avion et faisais mes bagages.

Surprise, pour faire diminuer les touristes en Thaïlande,
l’ambassade demande des relevés de compte sur 3 mois avec 5000 € de solde
chaque mois. Il faut aussi présenter sa réservation d’avion. Ceci pour un visa
de 3 mois.

Pour 2 mois c’est seulement un solde de 1000 €.

Il y a des génies au ministère des affaires étrangères Thaï. Comme la durée
maximum de 6 mois en Thaïlande sur les 12 derniers mois, il y a quelques
années. Autre idiotie, 15 jours de visa libre quand on revient du Laos ou du
Cambodge par terre.

Souhaitons que les festivités de Songkran soient l’occasion pour les Thaïlandais de montrer aux touristes qu’ils sont maîtres en leur pays ! Pourvu que les démonstrations soient nombreuses pour éviter la dénaturation de ce pays.

J’entends par dénaturation le fait que l’esprit thaïlandais soit dilué dans une vision occidentale (ou étrangère au sens plus large) et caricaturale. Ce peuple ne doit pas être soumis au culte du consumérisme que provoque le tourisme et à l’attrait irrépressible de l’argent.

Le tourisme avec ses outrances (surconsommation, trafics, immoralisme) et ses destructions (de la nature, des populations, des cultures) apporte plus de difficultés qu’il ne résout de problèmes.

Sans compter que les comportements des touristes qui prennent la Thaïlande pour une sorte de grand resort club est assez honteux pour des populations qui se battent pour faire respecter leur droit, leur culture, leurs libertés et leur dignité.

Honnêtement je ne comprends pas trop le ciblage sur le tourisme : êtes- vous sérieux quand vous dites que la surconsommation, les trafics et l’immoralisme sont importés par les touristes en Thaïlande ? Ayant pas mal voyagé, jai rarement vu un peuple aussi obsédé par le shopping que les Thaïlandais.

Justement, c’est exactement ce que je dis… Je n’ai pas mal voyagé non plus et, sauf certains pays de la péninsule arabique ou de l’Asie du sud-est, ne sont aussi obsédé par la surconsommation.
Pourquoi ? Parce que le modèle qu’on leur présente comme modèle « heureux » est celui-ci. Ils voient des gens qui surconsomment, trafiquent, n’ont pas de moral dans l’exploitation humaine (prostitution, contraintes des corps, chirurgie subie…) voire des ressources naturelles, culturelle, etc.
C’est le comportement des touristes depuis plusieurs années (au moins 60 ans, mais cela continue à être très largement le cas) qui provoque cela.
Pour avoir travailler dans des dispensaires en Thaïlande, il faut voir ce que cela donne entre les maladies vénériennes et sexuellement transmissibles de toutes sortes, les problèmes de filles mères, de viol, de drogue, de surconsommation d’alcool… Tout cela, souvent pour rapporter des bahts dans la famille… C’est une vraie misère sociale.

Bien sûr que je suis sérieux. C’est parce que cela a été importé de longue date (60-70 ans) qu’ils sont aussi imprégnés de cette volonté consumériste. Je ne l’ai vu autant que dans certains pays de la péninsule arabique ou d’autres pays de l’Asie du sud-est.
Il faut voir aussi le comportement des touristes en Thaïlande (c’est vrai qu’il y a des exceptions, des gens respectueux, qui vont en Thaïlande pour la connaître vraiment, font attention à leur comportement, tente de le compenser, ne vont pas dans des structures touristiques ou des villes balnéaires ; mais sur les masses, ces exceptions sont très rares) qui ne pensent qu’à la consommation (alcool, sexe, possessions diverses qui engendrent des trafics…) uniquement pour leur plaisir sans penser au mal qu’ils font.
J’ai travaillé dans des dispensaires là-bas et c’est là qu’on en voit les répercussions (SIDA et MST graves, alcoolisme, dépendances diverses, opérations forcées, séquelles de viols…) de ces comportements que ne veulent pas voir les touristes de base.
Je ne parle même pas des répercussions sociales sur la paysannerie ou sur les espaces naturels sauvages qu’il faudrait garder, sur la culture et les mentalités…

Laisser un commentaire