Catégories
Économie

Le FMI appelle la Thaïlande à renoncer aux subventions du riz

Le Fonds monétaire international a appelé la Thaïlande à cesser de subventionner les producteurs de riz, affirmant que le programme sape la confiance dans les finances du pays.

Le Fonds monétaire international a appelé la Thaïlande à cesser de subventionner les producteurs de riz, affirmant que le programme sape la confiance dans les finances du pays.

Le Fonds monétaire international a appelé la Thaïlande à mieux contrôler ou cesser les subventions de plusieurs milliards de dollars qu’elle accorde aux producteurs de riz sous forme d’un prix garanti, affirmant que le programme sape la confiance dans les finances du pays.

Le FMI a déclaré mardi dans son examen annuel de l’économie de la Thaïlande que les pertes financière dues au prix subventionné du riz se poursuivront si la politique reste inchangée, risquant de mettre à mal la crédibilité financière du pays.

Rizière Nan Thailande
La politique de subvention des prix du riz a déjà coûté à la Thaïlande sa première place d’exportateur mondial, et elle est maintenant sur le point de remettre en question la stabilité financière du royaume.

Le programme d’achat subventionné du riz, une politique phare du gouvernement de Yingluck Shinawatra pour gagner des votes dans les régions agricoles, a accumulé des pertes d’au moins 4,46 milliards de dollars depuis qu’il a été introduit en 2011.

Une politique défavorable aux exportations et peu efficace

Le gouvernement achète du riz aux agriculteurs à des prix supérieurs au marché, mais a des difficultés pour écouler ses stocks sur les marchés internationaux. Le programme a été renouvelé par le Conseil des ministres pour la troisième année en octobre, mais le gouvernement a décidé de plafonner le montant total pour chaque ménage admissible.

“Avec des prix environ 40 % supérieurs aux prix du marché, il est inévitable que le gouvernement subisse des pertes, tant que le système reste inchangé”, a déclaré le FMI dans son rapport.

«Des transferts en espèces ciblés seraient plus efficaces dans le soutien aux ménages les plus défavorisés, et pourraient être subordonnés à l’éducation et d’autres mesures visant à améliorer l’efficacité sur le marché du travail de la jeune génération,” a indiqué le FMI dans son rapport d’examen.

Le riz est la céréale de base en  Thaïlande et l’une des principales exportations du pays. Mais l’Inde et le Vietnam ont dépassé la Thaïlande comme premiers exportateurs de riz du monde en 2012, et le gouvernement thaïlandais a stocké le riz pour éviter d’enregistrer de plus grosses pertes, pariant sur une remontée des cours à plus long terme.

Le riz qui a longtemps été la culture emblématique de la Thaïlande, est devenu un enjeu politique pour le gouvernement qui l’utilise pour subventionner sa base électorale dans les régions rurales. Ce qui fût longtemps une source de richesse, est en train de devenir un fardeau pour le royaume.

Le gouvernement thaïlandais a mis en place une politique populiste d’achat du riz aux agriculteurs qu’il semble désormais incapable de contrôler. Cette politique a déjà coûté à la Thaïlande sa première place d’exportateur mondial, et elle est maintenant sur le point de remettre en question la stabilité financière du royaume.
Read more at https://www.thailande-fr.com/economie/25360-le-riz-richesse-et-fardeau-de-la-thailande#eDI9tSRmsZoowhxF.99

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

  • Et le FMI va demander au USA de pas subventionner le Coton ? Aux européens de ne pas appliquer la PAC ? La Thaïlande soutient sa filière et c’est bien ainsi !