Catégories
Économie

La Chine bien placée pour le marché du TGV en Thaïlande

La Chine a réaffirmé sa détermination à investir dans un système ferroviaire à grande vitesse en Thaïlande, en précisant que son système était jusqu’à 50% moins cher que celui de ses concurrents européens et japonais.

La Chine a réaffirmé sa détermination à investir dans un système ferroviaire à grande vitesse en Thaïlande, en précisant que son système était jusqu’à 50% moins cher que celui de ses concurrents européens et japonais.

Luo Chunfang, vice-ministre chinois des chemins de fer, a soulevé la question lors d’une réunion avec le Premier ministre thaïlandais  Yingluck Shinawatra et a assuré que l’investissement conjoint avec la Chine serait beaucoup moins cher que la solution proposée par l’Allemagne ou le Japon.

Hi speed train map Thailand

Selon le protocole d’accord signé  cette année, la Thaïlande et la Chine vont coopérer dans le développement d’un système ferroviaire à grande vitesse sur deux voies: Bangkok-Chiang Mai, 677 km, et Bangkok-Nong Khai, 615 km.

Le ministre thaïlandais des Transports Chatchat Sitthipan a annoncé que le gouvernement thaïlandais avait décidé d’investir plusieurs milliards de dollars dans  les systèmes ferroviaires chinois à grande vitesse. La construction de la première phase de ce projet, sur la ligne Bangkok-Chiang Mai, devrait selon les prévisions débuter au cours de la seconde moitié de l’année prochaine.

Il faudra 6 à 7 ans pour terminer le chantier et  la vitesse des trains pourra atteindre de 250 km / h à 300 km / h,  . Les travailleurs sur ces projets seront recrutés localement pour stimuler l’emploi intérieur.

Le vice-ministre chinois des Chemins de fer Luo Chunfang a rencontré le Premier ministre thaïlandais Yingluck Shinawatra au siège du gouvernement pour discuter du projet de coopération ferroviaire sino-thaïlandaise pour la ligne Bangkok-Chiang Mai, un projet estimé à un montant de 10 milliards de dollars, ainsi que pour la ligne Bangkok-Nong Khai, estimée à un montant de 6,6 milliards de dollars.

M. Luo a déclaré que la construction du train à grande vitesse avec la Chine coûte 20 millions de dollars par kilomètre tandis que le système allemand est de US $ 50 millions par km et celui du Japon 81 millions de dollars US par km.

Par Redaction Bangkok

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.

  • Etant un ancien “cheminot”suisse … je pense qu’il devrait d’abord axer sur la sécurité. Parce que avoir des TGV mais des passages à niveau non gardé … ça va être le carnage.