06caf9a7 thai bath liasse - thailande-fr

La Thaïlande prévoit d’emprunter 130 milliards de bahts (environ 3,5 milliards d’euros) en obligations d’État au cours de l’exercice en cours qui débutera en octobre pour financer le déficit budgétaire du pays, selon un responsable du ministère des Finances.

Quelque 50 milliards de bahts d’obligations seront mis sur le marché dès cette année, a déclaré à la presse Patricia Mongkhonvanit, chef du bureau de gestion de la dette publique du ministère.

Une dette publique limitée à 60% du PIB

Le ratio de la dette publique au produit intérieur brut (PIB) de la Thaïlande était de 60,65% à la fin du mois de septembre, toujours dans la limite approuvée de 70%, a ajouté Mme Mongkhonvanit.

Au cours de l’exercice 2023, le gouvernement se concentrera sur l’émission d’obligations à moyen terme de 10 à 20 ans parce qu’elles sont plus demandées et que le rendement de la dette à long terme a augmenté, a-t-elle déclaré.

Pas d’emprunt en dollars

Le gouvernement n’a pas l’intention d’émettre des obligations en dollars, sauf si nécessaire, car elles sont plus chères que les emprunts intérieurs libellés en bahts, a déclaré Patricia.

Les taux d’intérêt thaïlandais ont commencé à augmenter après que la banque de Thaïlande a relevé son taux directeur en août pour la première fois en près de quatre ans, même si le taux n’est actuellement que de 1,00%.

30 milliards de bahts d’emprunts internationaux

La Thaïlande n’empruntera qu’environ 30 milliards de bahts auprès de prêteurs internationaux tels que la Banque asiatique de développement et l’Agence japonaise de coopération internationale, au cours de l’exercice en cours, a-t-elle ajouté.

Patricia Mongkhonvanit a ajouté que les coûts de financement du gouvernement étaient d’environ 2,34% à la fin du mois d’août, contre 3,28% à la fin de 2019.

Source principale : Reuters

Olivier Languepin

Olivier Languepin

Journaliste basé à Bangkok depuis 2006. Rédacteur en chef de thailande-fr.com.