Résumé

La Thaïlande a publié une réglementation interdisant l'utilisation de crypto-monnaies comme le Bitcoin comme moyen de paiement de biens et services à partir du 1er avril.

La Thaïlande a publié une réglementation interdisant l’utilisation de crypto-monnaies comme le Bitcoin comme moyen de paiement de biens et services à partir du 1er avril.

Une décision conforme aux discussions entre la Securities and Exchange Commission (SEC) et la Banque de Thaïlande (BOT) sur la nécessité de réglementer l’activité des opérateurs commerciaux d’actifs numériques, car elle pourrait avoir un impact sur la stabilité financière et l’économie globale du pays, a déclaré la SEC dans un communiqué.

Les opérateurs thaïlandais du secteur des crypto-monnaies qui fournissent de tels services doivent se conformer aux nouvelles règles dans les 30 jours suivant la date d’entrée en vigueur de la nouvelle règlementation, c’est à dire avant le 1 mai 2022.

La banque centrale de Thaïlande avait déjà souligné à plusieurs reprises qu’elle ne soutenait pas l’utilisation des cypto-monnaies comme moyen de paiement.

L’utilisation d’actifs numériques de cette manière pourrait également poser d’autres risques pour les consommateurs et les entreprises en raison de la volatilité des prix, du cybervol, de la fuite de données personnelles ou du blanchiment d’argent, etc.

Banque de Thaïlande

3,6 millions de Thaïlandais possèdent une crypto-monnaie

Au cours des dernières années, la Thaïlande a constamment été classée comme un des pays au monde les plus avancés en termes de propriété de crypto-monnaies.

En fait, on estime que plus de 3,6 millions de personnes, soit 5,2% de la population totale de la Thaïlande, possèdent actuellement une crypto-monnaie. BitKub, la plate-forme d’échange cryptographique dominante en Thaïlande, a enregistré une croissance de 600% rien qu’en 2020.

A propos de cet auteur

La rédaction de thailande-fr est installée à Bangkok depuis 2007, avec un rédacteur en chef, des pigistes, et des stagiaires d'écoles de journalisme et de communication.